Annonce
Annonce
- Affaires municipales -

Xénophobie et xénophilie

Vie communautaire
Paulette Vanier

Le 14 juillet 2008, dans un message qu’il faisait parvenir à la municipalité et à divers organismes et citoyens de Saint-­Armand, et qu’il intitulait « Accroc majeur à l’hospitalité armandoise », M. Jean Trudeau faisait part d’un courriel qui lui avait été envoyé et que nous publions ici :

« Mon conjoint et moi, accompagnés d’amis, sommes allés à Saint-Armand ce week-end comme point de départ pour une randonnée cycliste au Vermont. Étant de passage pour la première fois dans votre beau village, nous avons stationné la voiture sur le terrain devant l’église, se disant que le samedi nous ne priverions pas les paroissiens de leur stationnement.

 Quelle surprise, au retour, de se voir attribués une belle lettre laissée sur le pare-brise de l’auto.

Nous avons vite compris que nous n’étions pas les bienvenus chez-vous … Pourtant, nous contribuons à l’économie de votre région par la location de gîtes et différents achats dans vos dépanneurs locaux.

Il nous a toujours semblé que l’Église appartenait à tous et que les notions de partage et de fraternité en faisaient parties intégrantes…. Soyez sans crainte, nous ne faisons pas notre territoire partout comme le font les animaux ; il nous reste encore un peu de civisme …

Les randonneurs en question ont joint à leur courriel la lettre que le « campagnard » (c’est ainsi qu’il se décrit, sans signer de son nom) a laissée sur leur pare-brise et dont voici le contenu

Pourquoi venez-vous déranger les gens de la campagne, ne serait-ce que de votre seule présence ?
Nous sommes ici chez nous. Et vous ?
Nous payons dîme et taxes municipales. Et vous ?
Vous êtes sur la propriété de l’église.

Le 19 juillet, par l’intermédiaire de son président, M. Robert Trempe, le CCU envoyait un courriel à diverses personnes ou organismes, dont le Journal, intitulé « Position sur les agissements de certaines personnes à l’égard des visiteurs … » Il s’agit d’un extrait du procès-verbal de la séance que tenait le CCU à la salle communautaire de Saint-Armand, le mardi 15 juillet 2008, suite à cet événement :

Dossier du terrain de la Fabrique concernant

  • a) son usage par la communauté et les visiteurs et
  • b) la position publique de Saint-Armand à ce sujet.

a) Le CCU recommande au conseil municipal de Saint-Armand de faire cesser des actions commises par un ou des citoyens qui visent à chasser des terrains appartenant à la Fabrique, des visiteurs les utilisant à bon escient.

b) Le CCU recommande au conseil municipal de Saint-Armand d’annoncer publiquement sa position concernant cette utilisation des terrains de la Fabrique avec l’assentiment des administrateurs en place.

Contrairement à sa politique, le CCU rendra publiques immédiatement ses deux propositions.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: