Annonce
Annonce
- Affaires municipales -

La protection contre les incendies : une question brûlante !

Toute municipalité doit être protégée contre les incendies et doit pouvoir compter sur des secours rapides en cas de besoin. Elle n’est pas obligée d’avoir son propre service incendie et peut faire appel à un voisin par voie d’entente intermunicipale.

Saint-Armand a choisi par règlement municipal d’établir son propre service incendie (résolution n° 00-06-395).

Sa mission vise à contenir les pertes matérielles et humaines, à faire de la prévention et à combattre les sinistres dans toute la mesure de ses moyens.

Le directeur du service (chef-pompier) est nommé par le conseil municipal suite à une recommandation des pompiers. Le directeur peut s’adjoindre un assistant, des officiers et des pompiers dans sa tâche. Il rend directement des comptes au conseil municipal. Le conseil fixe la rémunération des pompiers qui sont payés, pour chaque sortie, 14,50 $ de l’heure. Le chef-pompier reçoit une rémunération de 4000$ (frais de déplacement inclus) et la même que les pompiers lors des sorties.

La brigade : les pompiers sont engagés sur recommandation du directeur par le conseil. L’admissibilité est fonction des critères suivants :

  • Être âgé entre 18 et 60 ans
  • Être apte physiquement
  • N’avoir aucun antécédent criminel
  • Détenir un permis de conduire
  • Être disponible pour les urgences, la formation et les exercices.

Tout candidat nommé fait un stage d’au moins un an. L’avancement se fait au mérite par voie de concours.

La protection des pompiers : les vêtements des pompiers sont fournis par le ser­vice (approuvés BNQ). La municipalité détient une assurance pour les pompiers victimes d’accidents en service (décès, blessures, invalidité, perte de salaire).

Autorité : Le directeur peut réprimander tout membre du service en cas d’in­subordination ou mauvaise conduite et demander au conseil de le suspendre ou le cas échéant de le congédier.

Responsabilités : Le directeur est responsable du service, et en particulier, de l’utilisation pertinente des ressources humaines et matérielles, de la gestion administrative du service ; il doit rendre compte au conseil de l’application des règlements municipaux relatifs à la protection incendie et proposer au besoin des modifications ou de nouveaux règlements et veiller à la formation permanente de ses effectifs. Il est responsable du programme d’inspection des édifices publics ou privés, de l’achat et de l’entretien du matériel et des activités concernant la vie du service.

Pour terminer ce bref tour d’horizon, précisions que le directeur est entièrement responsable des opérations lors d’un incendie. Comme le capitaine d’un navire, il demeure maître des lieux du sinistre jusqu’à extinction complète du feu.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: