Annonce
Annonce
- Édito -

Vox populi

La rédaction

La population s’est exprimée, un conseil municipal tout neuf est en place pour quatre ans. Oui tout neuf, car si ce sont les mêmes personnes (plus une) qui ont été reconduites à leurs postes, elles ont été cette fois CHOISIES par les électeurs comme dignes d’assumer les fonctions de pilotes des destinées de Saint-Armand et non pas « élues sans opposition », comme c’était devenu une habitude depuis les deux derniers mandats.

Sur toute la ligne cet exercice est un succès. Succès pour le maire Réal Pelletier et ses conseillers, désormais investis d’un mandat populaire qui les pousse à dresser un programme et à élaborer, puis annoncer publiquement, des stratégies d’avenir.

Succès également pour la formation Une équipe… une vision qui a forcé la tenue des élections et ainsi révélé les aspirations de notre communauté en donnant une voix aux citoyens insatisfaits ou qui, pour le moins, souhaitent certains changements.

Les résultats donnent en effet à penser que, parmi les supporteurs de M. Pelletier, certains ne sont pas totalement satisfaits de son exercice précédent et réclament de lui des correctifs dans son administration. À l’inverse, certains citoyens ayant donné leur vote à l’opposition semblent prêts à accorder à l’administration sortante de nombreuses qualités… sauf, peut-être, celle d’être à leur écoute.

Toutefois il est possible que cette élection ait accentué les clivages existants dans la population et il serait souhaitable que tout ne soit pas noir ou blanc, pro ou anti-maire, locaux contre néos, francos contre anglos, jeunes contre vieux, bref, les bons contre les méchants !

Une communauté est faite de différences et ces différences lui donnent une force colossale. Il serait déraisonnable d’utiliser cette force comme une arme génératrice de division, ce qui aurait pour effet de paralyser le développement de Saint-Armand.

Une chose est certaine : à partir d’aujourd’hui le maire et son conseil représentent TOUTE la population.

Résultat final : 56 % à 44 %… c’est significatif, mais pas unanime.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: