Annonce
Annonce
- Édito -- Mot du président -

Quoi de neuf ?

Éric Madsen

Trois nouveautés dans le Journal pour bien commencer l’année : une chaîne d’artistes, des humeurs musicales et nos amis ailés.

À partir de maintenant, et espérons-le pour longtemps, un artiste du coin ira rencontrer un confrère œuvrant dans une toute autre sphère de création que lui, dans le but avoué de partager avec le lecteur des moments « intimes » entre deux créateurs. L’engrenage de cette « chaîne d’artistes » augure bien car, pour débuter, un potier rencontre un verrier, et le verrier rencontrera à son tour un ou une autre artiste, et ainsi de suite… Dieu seul sait où cela nous mènera ! Souhaitons-nous bon voyage.

De son vrai nom Robert Lussier, Armand de Saint-Armand a des humeurs. Ancien professeur d’anglais aujourd’hui à la retraite, Armand est une véritable encyclopédie musicale « sur deux pattes ». Si, pour vous, l’art de combiner les sons fait du bien et vous transporte, alors laissez-vous guider à travers les humeurs d’Armand. Au menu : folk, rock, country, western, jazz, blues, pop, classique, hip-hop, reggae, soul, gospel, métal, trad, trash, compil, électro, world, chansonniers québécois, funk, punk, roots, chill, alternatif, opéra, etc. ; il y en aura pour tous les goûts. Bon appétit !

L’ornithologie, cette partie de la zoologie qui étudie les oiseaux, ces merveilleuses créations de la nature, n’est certes pas à la portée de tous. C’est un peu comme l’astrologie quand on a réussi à identifier quelques points blancs dans un ciel nocturne sans nuages… hum ! En règle générale, nous ne sommes pas de grands experts. Pour parfaire notre éducation ornithologique, le Journal a déniché l’Armandois Jean-Guy Papineau, ornithologue amateur de longue date, qui nous aidera à mieux connaître et comprendre les comportements de nos amis ailés.

Quoi de neuf aussi ? Une nouvelle chronique sur la vie communautaire, une sorte de « boîte à outils » où chacun pourra trouver des informations, des conseils, des trucs, où l’échange sera possible. Une chronique qui nous fera réaliser qu’en fait nous ne sommes pas seuls, et qu’une communauté doit s’entraider pour survivre.

Bonne lecture.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: