Annonce
Annonce
- Affaires municipales -

Morses Line : la mobilisation continue

Jean-Pierre Fourez

Environ 200 personnes se pressaient au Centre Georges-Perron de Bedford ce samedi 27 novembre pour affirmer leur volonté de garder ouvert les postes-frontières de Morse’s Line, East Pinnacle (Frelishburg) et Glenn Sutton. Sur place, une importante délégation d’élus a présenté l’état de la situation et écouté les témoignages de citoyens frontaliers, tant québécois que vermontois.

À tour de rôle, Christian Ouellet, député de Brome-Missisquoi , Maria Mourani, députée d’Ahuntsic et porte-parole du Bloc québécois pour la sécurité publique, Claude Bachand, député de Saint-Jean, Claude Dubois, maire de Bedford et Réal Pelletier, maire de Saint-Armand (représentant aussi l’assemblée des maires du comté) ont évoqué les raisons pour lesquelles Morse’s Line doit demeurer le lien privilégié entre nos deux communautés.

Ils ont commenté les effets économiques, sociaux, patrimoniaux, sécuritaires et touristiques que les changements dans l’horaire d’ouverture du poste-frontière pourraient engendrer dès le 1er avril 2011. Ils ont aussi dénoncé la lenteur et l’incohérence des autorités à Ottawa.

Tantôt virulents, tantôt émotifs, les citoyens qui ont pris la parole ont été unanimes pour affirmer leur volonté d’être écoutés et respectés.

Un mémoire rassemblant tous les points de vue et les recommandations sur le sujet sera remis au Comité multipartiste de la Chambre des Communes sur la sécurité.

Ça bouge plus dans notre coin qu’à Ottawa !

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: