Annonce
Annonce

Merci mille fois…

le comité organisateur du FeFiMoSa : Nicole Dumoulin, François Marcotte, François Renaud

Festival des Films … du Monde de Saint Armand

Maintenant que l’église Notre-Dame de Lourdes de Saint-Armand a été rendue à ses fonctions de lieu de culte, que le chemin Bradley n’a plus à partager son nom avec Pierre Foglia et que le centre-ville de Saint-Armand a retrouvé sa quiétude habituelle, nous sommes en mesure de vous confirmer que le Festival des Films… du Monde de Saint-Armand a rempli sa mission : non seulement avons-nous recueilli suffisamment de fonds pour assurer la survie de notre journal pour l’année qui vient, mais nous pouvons également nous enorgueillir d’avoir offert à nos concitoyens la plus belle fête populaire de son histoire.

Cette belle aventure n’aurait pas été possible sans la collaboration d’une foule de gens, tous bénévoles, qui ont su offrir leur temps, leur talent et leur énergie, et que nous souhaitons remercier publiquement…  en nous croisant les doigts pour n’en oublier aucun.

D’abord nos cinéastes : Josée Beaudet, Charles Binamé, Raôul Duguay, Guy Édoin, Jacques Godbout, Ève Lamont, Yves Langlois, Jean Pierre Lefebvre et André Leduc, qui ont tous, sans exception, témoigné d’un enthousiasme contagieux dès que nous leur avons parlé de ce projet. Non seulement nos cinéastes ont-ils réussi à convaincre leurs distributeurs de diffuser gratuitement leurs films, mais ils ont également fait preuve d’une générosité exemplaire en étant tous présents, non seulement au cocktail d’ouverture, mais également aux projections de leurs films ainsi que sur le site.  En agissant avec une telle générosité, nos cinéastes ont largement contribué à donner au FeFiMoSA cette ambiance rassembleuse et décontractée que nous souhaitions tant créer. Mesdames et messieurs les cinéastes, mille fois merci pour votre talent et votre générosité.

Une formule de PPP révolutionnaire !

Comme notre FeFiMoSA est né sur le tard, le 6 juin 2005 pour être précis, il n’a pas pu profiter des fonds publics généralement réservés à ce genre d’événement et, en conséquence, nous avons dû mettre au point une formule révolutionnaire de PPP, comme on dit dans un certain jargon gouvernemental, le Partenariat Privé-Privé ! En clair, sans la collaboration exemplaire de généreux commanditaires issus du monde de l’industrie et des affaires, il n’y aurait tout simplement pas eu de Festival des Films… du Monde de Saint-Armand.

Le premier de ces commanditaires aura été M. Marcel Aubin, président du Groupe SDA.3, qui a consenti à faire imprimer tout le matériel nécessaire – banderoles, affiches, t-shirts, passeports, pochettes – et à reporter la perception de sa facture à plus tard…en se croisant les doigts pour ne pas que ce soit trop tard !  Merci, Marcel. Martine Renaud, qui a réussi à convaincre son patron, Denis Gamelin, d’utiliser le matériel de son entreprise pour transformer l’église Notre-Dame de Lourdes en salle de cinéma. Merci monsieur Gamelin, et merci mille fois, Martine, pour ton imagination, ta générosité et ton efficacité.

Sur les excellents conseils de M. Yves Bellavance, son responsable des relations publiques, M. Allan Walsh, directeur général de l’usine Graymont de Bedford, n’a eu aucune peine à saisir l’importance d’épauler une initiative culturelle aussi originale que la nôtre. Merci mille fois, Allan, vous qui avez si généreusement accepté de briser la glace en devenant le tout premier commanditaire majeur du FeFiMoSA.

Sur les conseils de M. Daniel Vermette, la société Technicolor, qui se spécialise dans les services de fourniture de films et de post-production pour le cinéma, a, elle aussi, jugé essentiel de s’associer au FeFiMoSA afin de souligner le dynamisme exceptionnel que le talent de nos cinéaste d’ici a su, au fil des années, insuffler à l’évolution du cinéma québécois. Merci, monsieur Vermette.

Comme notre festival avait pour objectif d’assurer la survie de notre journal, M. Guy Crevier, directeur général de La Presse et illustre quasi-concitoyen, a jugé normal d’encourager notre initiative en devenant, lui aussi, un commanditaire majeur du FeFiMoSA. Merci, monsieur Crevier.

Parmi nos partenaires financiers, il nous faut également souligner la générosité de ceux qui nous ont fourni divers services, sans lesquels notre Festival n’aurait pas été aussi agréable : M. Yvon Bélisle, gérant de la SAQ de Bedford, pour son aide précieuse ; M. et Mme Raymond et Francine Germain de Val Grand-Bois, pour leurs gelées de fruits et leur rillettes de wapiti ; M. Gosselin, du marché Tradition à Frelighsburg, pour son incomparable saumon fumé ; Mme Marie Bertrand, pour ses spectaculaires bouquets de fleurs ; M. Bernard D’Amour, des Aliments Carrière, pour sa visite et sa sympathique générosité. À vous tous, merci du fond du coeur.

Une super-brigade de collaborateurs bénévoles

Malgré la générosité de ces partenaires financiers, l’aventure du FeFiMoSA n’aurait jamais été possible sans la collaboration d’une super-brigade de collaborateurs bénévoles qui ont installé nos oriflammes, vendu des passeports, placardé des affiches, déchargé le camion de décor, déplacé des dizaines de caisses de bière, déménagé des tables et des chaises, passé des heures à préparer des canapés, de longues soirées à servir au bar ou à vendre du pop-corn, à animer le kiosque d’information, à jouer les femmes-sandwich, à accueillir le public à l’église, à vendre et compter des billets, à passer le balai sous le chapiteau, à… À tout faire, quoi ! Et toujours avec le sourire et la meilleure volonté du monde… Y compris lors du démontage, au lendemain d’une belle soirée de fermeture bien arrosée ! Pour éviter de commettre l’impair d’en oublier un seul d’entre vous, nous ne vous nommerons pas, chers camarades, mais si vous vous reconnaissez, sachez que nous souhaitons remercier chacun de vous du fond du coeur… Et profitez bien de l’automne et de l’hiver pour vous reposer, car l’an prochain, on remet ça !

Merci au vrai monde de Saint-Armand !

Mais une fête populaire, le mot le dit, c’est une fête où la population participe ; et si notre fête a connu un tel succès, c’est que le monde de Saint-Armand, tout le vrai monde de Saint-Armand, s’est senti interpellé par les efforts que nous avons déployés.

Au nom des cinéastes, de nos commanditaires, de nos dévoués bénévoles et de nos collaborateurs les plus précieux, le comité organisateur du FeFiMoSA tient à remercier du fond du coeur tous les citoyens de Saint-Armand, ainsi que tous ceux de la région, qui ont répondu si spontanément à notre invitation et qui se sont déplacés en si grand nombre pour acclamer ses cinéastes. À vous tous, mille fois merci… et à l’an prochain !

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: