Annonce
Annonce

Le Pacte rural…

Histoire à suivre?

Le 9 mars 2003 se tenait à Saint-Armand une consultation publique sur le Pacte rural à laquelle une soixantaine de personnes ont participé.

Pour mémoire, le Pacte rural est une initiative du Québec visant à promouvoir les projets locaux de développement en milieu rural : la région Brome-Missisquoi (19 municipalités) bénéficiant d’une enveloppe de 1,2 million de dollars.

La deuxième étape a eu lieu à Sainte· Sabine, le 13 mars, sous forme d’ateliers où ont été dégagés quatre grands axes de développement pour Saint-Armand : protection de l’environnement, culture/patrimoine bâti/tourisme, agriculture/commerce et développement social.

La troisième étape à Sainte-Sabine, le 5 avril, a réuni les municipalités du secteur Ouest pour comparer les axes de développement et trouver des solutions communes.

Mais voilà que l’histoire se complique car les règles du jeu changent brusque­ment en cours de route.

Les citoyens et groupes intéressés se sentent floués lorsqu’ils apprennent que leurs projets, pour être recevables par le Centre local de développement, doivent obligatoirement obtenir une partie de leur financement des municipalités concernées. À Saint-Armand, le budget étant très serré, on comptait sur le Pacte rural pour créer, avec de l’argent neuf, des projets indépendants des finances municipales, d’où la déception.

Cet exercice a cependant eu l’effet positif de rassembler quelques citoyens motivés qui continuent de croire que la vie communautaire et la communication demeurent essentielles, à preuve le journal que vous avez entre les mains.

Pour le moment, la municipalité de Saint-Armand ne disposant pas de l’argent nécessaire, aucun nouveau projet n’a été soumis dans ce cadre et les autres sont toujours en attente de financement. Il reste que l’aide du Pacte rural peut toujours être sollicitée avec l’accord et la participation de la municipalité. Date limite de la présentation des projets : 30 septembre 2003.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: