Annonce
Annonce
- Affaires municipales -

Le budget : un (petit) monstre à apprivoiser !

Vie municipale 101
Jean-Pierre Fourez

Refrain bien connu : « Qu’est-ce qu’ils font avec nos taxes ? ». C’est la ritournelle qu’on entend régulièrement. Voilà pourquoi, en ce début d’année 2004, nous avons décidé de vous parler finances. Le budget de Saint-Armand représente, en plus modeste, le même casse-tête, année après année, que ceux du provincial et du fédéral. Voici donc les grands postes du budget (vous pouvez obtenir le détail à l’hôtel de ville) :

(Si vous voulez en savoir plus, ne manquez pas les réunions du conseil municipal et venez-vous y exprimer.)

Le budget municipal, ce n’est pas seulement deux colonnes de chiffres : recettes et dépenses. C’est aussi et surtout un acte politique. Certaines dépenses sont fixes (et même susceptibles d’augmenter) comme les coûts de la S.Q. mais il y a encore place pour un sérieux resserrement des dépenses d’administration, d’où une assez bonne marge de manœuvre. C’est là justement où le Maire et son Conseil peuvent témoigner de leur vision de l’avenir de Saint-Armand. Sauront-ils répondre à nos aspirations de citoyens ?

À la lecture du budget adopté, plusieurs éléments sautent aux yeux :

  1. C’est un budget prudent et conservateur qui ne nous mettra pas dans le « trou » mais qui ne témoigne pas d’une vision d’avenir.
  2. Les transports et la voirie comptent pour une part très élevée des dépenses : l’asphalte est-il étendu à la bonne place ? Même s’il y a des besoins criants en matière d’entretien des routes (voir l’éditorial), n’y a-t-il pas moyen de procéder différemment ?
  3. La culture est la parente pauvre. Si on sait lire entre les lignes, les 49 000 $ inscrits sous cette rubrique comprennent l’entretien des bâtiments municipaux, le chauffage, etc. En réalité, il y a moins de 5 000 $ qui vont à la culture et aux loisirs. (Précisons que la volonté de placer l’entretien sous la rubrique Culture ne dépend pas de l’hôtel de ville. C’est paraît-il une norme du gouvernement provincial ! !). Est-ce avec cette somme fabuleuse qu’on retiendra les jeunes et qu’on créera une vie communautaire et culturelle dynamique à Saint-Armand ?
  4. Je ne vous donne là qu’un survol du budget municipal. Si vous avez le goût de réagir ou de transmettre vos observations sur la manière de dépenser « notre » argent, vous pouvez le faire par la voix du journal. Nous serons heureux de publier vos réactions.

Au passage, Le Saint-Armand voudrait remercier le Conseil pour sa subvention de 1 000 $ qui lui permettra peut-être d’obtenir des fonds du Pacte rural.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: