Annonce
Annonce

La carotte

Légumes oubliés, variétés à redécouvrir
Paulette Vanier

Un peu d’histoire

La carotte n’est apparue dans l’alimentation humaine que tardivement car, dans sa forme primitive, elle était plutôt fibreuse et amère. Bien sûr, les Anciens la connaissaient mais ils la cultivaient essentiellement pour ses nombreuses propriétés médicinales de même que pour ses qualités ornementales, notamment pour sa superbe ombelle composée d’une multitude de petites fleurs blanches entourant une unique fleur pourpre-noire.

Domestiquée il y a plus de 5000 ans dans ce qui est aujourd’hui l’Afghanistan, la carotte entreprendra un long périple qui la mènera au Moyen-Orient, en Asie, en Afrique, ainsi qu’en Europe où elle sera cultivée dès le 13e siècle. Chose étonnante, jusqu’au 16e siècle, on ne connaît que des variétés à chair ou à peau blanche, jaune, rouge, verte, pourpre et noire. Ce sont les Hollandais qui, désireux de montrer leur fidélité à la Maison d’Orange, croiseront des carottes à chair rouge et à chair blanche pour obtenir les variétés orange que nous consommons aujour­d’hui.

Hybride ou pas ?

La majorité des plantes que nous cultivons sont, en fait, des hybrides. Toutefois, dans son acception moderne, le terme.

« hybride » désigne une plante, dont les caractères génétiques ne sont pas tous fixés ou stabilisés et qui, par conséquent, ne produira pas des descendants qui lui sont identiques. On ne peut donc la reproduire soi-même à moins d’accepter de très grandes variations (taille, forme, couleur, saveur, résistance aux maladies, etc.) dans les plantes qui seront issues de sa culture. Seules les firmes qui l’ont sélectionnée peuvent la reproduire à l’identique. Pour ces entreprises, la vente de semences de variétés hybrides est très rentable non seulement parce qu’elle commande des prix beaucoup plus élevés mais également parce qu’elle entraîne une totale dépendance des producteurs à leur endroit. Dans les catalogues, le nom des variétés hybrides est généralement accompagné du symbole F1, qui signifie « croisement de première génération ».

A l’inverse, les variétés dites « à pollinisation libre » peuvent être reproduites par le jardinier ou le producteur. Les caractères génétiques recherchés ont été fixés par un long travail de sélection (on parle de 10, 15, voire 20 ans) et on peut donc être assuré qu’ils se retrouveront dans toutes les générations futures. La carotte, qui est une bisannuelle, produit ses graines la deuxième année. Il suffira donc, pour la jardinière ou son confrère producteur, de mettre en terre au printemps les meilleures racines provenant de la récolte de l’année précédente pour obtenir des semences identiques à celles des parents et de récolter, d’année en année, des carottes possédant leurs caractères spécifiques.

Il va de soi que toutes les variétés anciennes sont à pollinisation libre et peuvent donc être multipliées année après année sans qu’on ait à débourser le moindre sou pour leurs semences, à l’exception de la première année de leur culture (les deux premières années dans le cas des plantes bisannuelles).

Les meilleures variétés de carottes*

Orange : Danvers, Danvers demi­longue, De Chantenay, De Chantenay à cœur rouge, St­Valérie, Touchon, Nantaise amé­liorée, Rodelika

Orange à racine courte : Oxheart, Kinko

Orange à racine ronde : Marché de Paris, Thumbelina, Parmex Blanche : Blanche belge, Kuttiger Jaune : Jaune du Doubs, Lubiana, Yellowstone, Phalzer

Rouge : Nutri-Red

A peau pourpre et chair jaune : Dragon

*Bien que certaines des variétés proposées soient plus récentes, elles sont toutes à pollinisation libre

Ressources

Programme Semencier du Patrimoine Canada, Boîte postale 36, Station Q, Toronto, Ontario, M4T 2L7, Canada. Téléphone : (905) 623-0353. www.semences.ca/fr.html. Le coût de l’adhésion est de 25 $ par année.

La Société des plantes, 207, rang de l’Embarras, Kamouraska, Québec, GOL 1MO, (418) 492-2493. Lasocietedesplantes@globetrotter.net. Cette firme est certifiée biologique.

William Dam Seeds, Box 8400, Dundas, ON, L9H 6M1, (905) 628-6641. www.damseeds.com

Prairie Garden Seeds, Box 118, Cochin, SK, Canada SOM OLO, (306) 386-2737, prairie.seeds@sasktel.net http://www.prseeds.ca/index.html

Les Jardins du Grand-Portage, 800, chemin du Portage, Saint-Didace (Québec) JOK 2GO, (450)835-5813, colloidales@pandore.qc.ca   http://www.intermonde.net/colloidales/index.html

A noter que Les Jardins du Grand­Portage organisent un bazar végétal qui se tiendra le samedi 8 mai. Vous pourrez alors vous procurer semences, plants et livres et obtenir des conseils de jardinage.

Vous gardez précieusement les semences d’une (ou de plusieurs) variété de légume qui se transmet dans votre famille de génération en génération ? Vous aimeriez la ou les faire connaitre à vos concitoyens de St-Armand, voire leur en offrir ? Écri­vez-nous au Journal, nous transmet­trons l’information.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: