Annonce
Annonce
- Fibre optique -

Fibre optique : le déploiement peut enfin commencer !

Pierre Lefrançois

Les bureaux des deux députés de Brome-Missisquoi, soit Denis Paradis à Ottawa et Pierre Paradis à Québec nous ont confirmé le 6 août que le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation du Québec, dirigé par la vice-première ministre Dominique Anglade a enfin signé, le 3 août dernier, le protocole d’entente liant le gouvernement et IHR Télécom pour la construction d’un réseau de fibre optique visant à desservir les régions de la MRC qui n’ont pas encore un service adéquat. Le ministre Navdeep Bains, d’Innovation, Sciences et Développement économique Canada, en avait fait autant le 4 juillet dernier.

Rappelons que le 18 décembre 2017, Québec et Ottawa annonçaient qu’une somme de 20 millions de dollars (12 provenant de Québec et 8, d’Ottawa) serait allouée au projet de déploiement du réseau de fibre optique, IHR Télécom s’engageant pour sa part à y injecter 7 millions.

Il aura donc fallu près de huit mois avant qu’on débloque le financement au niveau des deux paliers de gouvernement. Le Saint-Armand s’est entretenu avec Patrick Bonvouloir, président d’IHR Télécom, l’organisme à but non lucratif qui agit comme maître d’œuvre du projet.

Estimez-vous que le retard à débloquer les fonds aura un impact sur le calendrier de construction du réseau ?

Le protocole signé avec les deux gouvernements spécifie que le réseau de fibre optique doit être complété et entièrement fonctionnel au plus tard le 31 mars 2021, et nous pensons que c’est encore possible. C’est que nous sommes loin d’avoir chômé durant ces mois d’attente : nous avons embauché toute une équipe pour procéder à la conception du réseau, à l’inventaire et l’inspection des poteaux existants, à la préparation de demandes d’autorisations d’y accrocher la fibre, nous avons commencé à commander la fibre et les divers équipements nécessaires au déploiement… Si bien que, si tout va bien, nous devrions être en mesure de respecter le calendrier. Je suis tout de même très soulagé que cela soit enfin signé parce que les frais de crédit sont importants pour soutenir toutes les dépenses que nous avons dû engager durant ces quelque sept ou huit mois. Je pense que notre comptable va retrouver le sourire…

Faudra-t-il attendre jusqu’au 31 mars 2021 pour être branché à la fibre optique ?

Non, nous allons offrir le service au fur et à mesure de l’avancement du déploiement. Les premiers branchements se feront vraisemblablement à compter du 15 novembre prochain.

Dans quelles municipalités le réseau sera-t-il déployé ?

Dans la MRC du Haut-Richelieu, notre réseau est déjà installé jusqu’à Saint-Sébastien et Saint-Alexandre. À partir de là, nous allons le poursuivre dans Brome-Missisquoi, en quatre phases : la phase 1 couvrira Notre-Dame-de-Stanbridge, Pike River, Saint-Ignace-de-Stanbridge, Stanbridge-Station et Saint-Armand ; la phase 2, Bedford, Canton de Bedford, Stanbridge East, Dunham, et Frelighsburg ; la phase 3, Brigham, Cowansville, East Farnam, Farnham et Sainte-Sabine ; et la phase 4, Abercorn, Bolton-Ouest, Brome, Bromont, Lac-Brome et Sutton.

Est-ce que la fibre se rendra dans tous les foyers, commerces et fermes ?

C’était notre souhait au départ, mais les programmes de subventions excluent pour l’instant les secteurs qui sont déjà desservis par des services jugés satisfaisants par les autorités, comme par exemple, la ville de Bedford ou certains secteurs de Dunham et de Cowansville. Dans ces endroits, notre réseau se limitera donc, pour le moment, à une ligne de transport, une dorsale, se rendant au prochain secteur mal desservi. Mais ailleurs, nous amènerons la fibre dans tous les foyers, commerces et et fermes, soit plus de 8000 emplacements. Nous le ferons même à Notre-Dame-de-Stanbridge et Pike River, deux municipalités exclues des programmes de subventions parce qu’elles sont actuellement desservies par un service de connexion WIFI. Nous avons décidé d’assumer nous-mêmes les frais de branchement pour ces secteurs ruraux du réseau.

Quels seront les premiers chanceux à être branchés ?

Ceux de la phase 1, bien sûr : d’abord Notre-Dame-de-Stanbridge et Pike River, à compter du 15 novembre 2018 environ, Stanbridge-Station et Saint-Armand autour d’avril 2019 et Saint-Ignace en juin 2019. Comprenez bien que nous avons tout intérêt à offrir le service le plus rapidement possible afin que l’argent commence à entrer pour compenser nos investissements. Nos concepteurs, nos installateurs et nos gestionnaires travaillent constamment à chercher des moyens d’accélérer les travaux. À titre d’exemple, nous examinons actuellement la possibilité de commencer la phase 2 bien avant d’avoir complété la phase 1. J’ignore encore si ce sera possible : tout cela dépend de tellement de choses. C’est pourquoi nous songeons à mettre sur pied un site web qui rendrait compte de l’avancement des travaux et sur lequel on pourrait mettre à jour périodiquement les prévisions concernant le moment auquel on pense pouvoir offrir le service dans chaque secteur.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: