Annonce
Annonce
- Affaires municipales -

Bannir les OGM à Saint-Armand ?

Pierre Lefrançois

Suite à l’un des articles publiés dans notre dernier numéro, certains se sont demandé s’il serait opportun d’interdire la culture de plantes transgéniques (organismes génétiquement modifiés, ou OGM) dans les champs de Saint-Armand.

Bien sûr, il faut d’abord se demander si les cultivateurs d’ici produisent des plantes OGM. La réponse est oui : essentiellement du maïs et du soya. Mais combien de nos cultivateurs le font ? Là, c’est plus délicat : car les données ne sont pas dévoilées.

Donc, des cultivateurs de chez-nous sèment des OGM sur notre territoire. Ils le font sans doute de bonne foi, s’étant fait dire, par les agronomes et les vendeurs de semences, que c’était une bonne chose.

On ne saurait les blâmer de croire ces « experts » qui sont, après tout, censés savoir de quoi ils parlent. Pas plus qu’on ne pourrait blâmer aujourd’hui ceux qui disaient, il y a quelques années, que c’était une bonne chose d’aller combattre en Iraq à cause de la présence d’armes de destruction massive (il n’y en avait pas, mais on l’ignorait à l’époque, n’est-ce pas ?). Pas plus qu’on ne pourrait aujourd’hui blâmer ceux qui croyaient aux vertus du néolibéralisme et de la « libération » des marchés financiers (on ignorait, à l’époque, que cela déclencherait la crise financière qui ébranle actuellement toute la planète, n’est-ce pas ?)

Mais maintenant que le film et le livre Le monde selon Monsanto nous ont dévoilé ce qu’il en était des OGM et, surtout, des stratégies auxquelles on a recours pour les imposer, n’y aurait-il pas lieu  d’agir en conséquence ? D’autres l’ont fait. Nous ne serions pas les premiers. Et probablement pas les derniers. Il y aurait sans doute des obstacles majeurs, mais cela pourrait se faire. Si c’est ce que nous souhaitons. Le souhaitons-nous ? Est-ce le genre d’héritage que nous désirons laisser aux prochaines générations ? Nos descendants diront-ils de nous :

« Ils ont su voir clair »,  ou

« Ils n’ont rien fait alors qu’ils savaient » ?

La municipalité aurait donc le pouvoir de décréter un tel règlement en sachant que ce ne serait pas chose facile. Quant à savoir si elle aurait l’appui de la population… A vous de nous le faire savoir.

Après tout, à l’automne 2009, il y aura des élections municipales à Saint­ Armand. Ne pourrions­ nous pas demander à ceux et  celles  qui brigueront l’honneur de nous représenter de se prononcer claire­ ment à ce sujet ?

Bonne année à tous les Armandois

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: