Annonce
Annonce
- Édito -

Le printemps se lève sur l’Armandie

Le printemps se lève sur l’Armandie
La rédaction

Bien que son nom ne figure pas encore sur les cartes géographiques officielles, l’Armandie existe pourtant bel et bien. Nous, ses quelque 12 000 résidents, le savons bien, même si le reste du monde fait encore mine de l’ignorer. Nous savons aussi que le printemps vient de pointer le bout de son nez par chez nous, après un interminable hiver. Tandis que fondent les derniers blocs de glace, que les oiseaux migrateurs nous reviennent et que la végétation sort de son sommeil hivernal, nous vous offrons un aperçu de ce que l’été naissant verra se produire sur nos terres cette année. Sachez que ça va « festivaler », exposer, jouer, causer et festoyer tout plein dans nos cantons. Nous vous offrons également une primeur : un extrait exclusif d’un roman historique qui n’est pas encore paru, écrit par l’un des nôtres.

Mais il ne pousse pas que des arbres, de l’herbe et des fleurs en Armandie : des tours de plus en plus en plus nombreuses surgissent un peu partout sur le territoire, téléphonie cellulaire et connectivité Internet obligent. Certains s’en inquiètent. Nous vous offrons donc un survol de ce que l’on sait au sujet de ces générateurs d’électrosmog.

Bonne lecture et bon printemps !

Mais il ne pousse pas que des arbres, de l’herbe et des fleurs en Armandie : des tours de plus en plus en plus nombreuses surgissent un peu partout sur le territoire, téléphonie cellulaire et connectivité Internet obligent. Certains s’en inquiètent. Nous vous offrons donc un survol de ce que l’on sait au sujet de ces générateurs d’électrosmog.

Bonne lecture et bon printemps !

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: