Annonce
Annonce
- Des nouvelles de Frelighsburg -

Une municipalité toujours vivante, contre toute morosité !

Pierre Brisson

À Frelighsburg, on ne se laisse pas démonter par la pandémie : « À quelque chose malheur est bon », comme dit le proverbe ! Les initiatives sociocommunautaires poursuivent leur cours, d’autres voient le jour et de nouveaux arrivants investissent le village avec des projets inédits.

Une boutique pour le temps des fêtes !

Pas de marché de Noël cette année ? Qu’à cela ne tienne, la municipalité tiendra boutique dans le bureau d’accueil touristique au cours des trois premières fins de semaine du mois de décembre. Les résidents et gens de passage y trouveront un large assortiment de produits du terroir et des artisans locaux : cosmétiques, confitures et miel, produits de la pomme, livre de recettes des enfants du village, bijoux et œuvres d’art, articles en bois et céramique et cartes de souhait. À ce propos, il y aura mise en vente de cartes originales de Noël présentant les dessins des quatre gagnants d’un concours organisé auprès des élèves de l’école Saint-François d’Assise, au coût de 5 $ chacune (le lot de quatre pour 15 $). Les sommes amassées iront à l’organisation d’une activité spéciale pour les enfants de l’école. De plus, le grand gagnant voit son œuvre reproduite sur la correspondance et les encarts publicitaires de Noël de la municipalité (voir dans le présent numéro). Finalement, deux auteurs de la région, Pauline Gélinas et Christian Barthomeus, tiendront séance de signature de leur plus récente publication lors des deux dernières fins de semaine d’ouverture de la boutique.

Vivement le plein air !

Pour renforcer un système immunitaire mis à mal par le confinement et le port fréquent d’un masque, et pour retrouver la joie de vivre au cœur de la nature, quoi de mieux que les activités hivernales de plein air ! Le sentier du Parc municipal, chemin Richford (dorénavant désigné FR2), s’est refait une beauté avec la mise à jour de son système de balises. Piloté par Denis Leblanc, ancien patrouilleur au Parc d’environnement naturel de Sutton, il comprend dorénavant une série de balises d’urgence géolocalisées pour assurer la sécurité des marcheurs, raquetteurs et skieurs de fond qui emprunteront ses 4,5 km de sentiers.

Isabelle Grégoire, nouvelle coordonnatrice

Du côté de la Fiducie foncière du mont Pinacle, cet organisme voué à la protection de la biodiversité pour les générations à venir, plus de cinquante jeunes ont participé cet automne au programme de suivi de la santé de « nos géants les arbres » dans le cadre des activités d’éducation à l’environnement et à l’écocitoyenneté amorcées il y a dix ans avec les écoles primaires de la région. Cette formation s’est déroulée en classe et en plein air, au site de la Fiducie sur le chemin Pinacle à Frelighsburg. L’organisme travaille également à la mise sur pied d’un programme de sciences citoyennes pour passionnés de tous âges afin qu’ils puissent participer à la cueillette de données sur la biodiversité de la flore et de la faune en cette période de changements climatiques. Aussi, grâce à la collaboration d’étudiant-e-s de maîtrise de l’Université de Sherbrooke, le programme de suivi de l’intégrité écologique (PSIE), élaboré l’an dernier par un groupe de finissant-e-s du baccalauréat en environnement, deviendra opérationnel en 2021. Cet hiver, si les conditions le permettent, la Fiducie offrira trois nouvelles randonnées axées sur le pistage de la faune (dates à surveiller sur le site : montpinacle.ca/activites). Renouvelé en septembre dernier, le conseil d’administration a par ailleurs confié à Isabelle Grégoire le poste de coordination des opérations de l’organisme. Celle qui anime depuis dix ans les activités d’éducation à l’environnement auprès des jeunes saura, grâce à ses connaissances, son talent de communicatrice et son enthousiasme contagieux, être une ambassadrice hors pair pour la Fiducie.

 Dernier vestige de l’époque des hôtels, La Cueillette devient chapellerie !

Le début du XXe siècle a été une époque florissante pour les petits hôtels de campagne. Abritant à peine 400 habitants, le village de Frelighsburg en comptait pas moins de cinq, les trois principaux à distance de marche sur la Main Road (actuelle rue Principale) étant le Windsor Hotel, le Quebec House Hotel et l’American House Hotel. Le premier a été démoli en 1970 pour faire place au Marché Tradition Gosselin ; le dernier connaît, dès la fin des années 1950, la vocation successive d’épicerie, de dépanneur et de centre de santé holistique (Le Colibri, qui a fermé ses portes en 2019). Seul le Quebec House conserve sa vocation originelle de bar, les chambres à l’étage étant d’abord converties en logement, puis laissées à l’abandon.

le Quebec House Hotel

Après sa francisation en Manoir Québec, conformément à la Charte de la langue française, en 1984, il prend le nom de La Cueillette. C’est l’âge d’or de l’établissement, ainsi nommé en référence aux flots de travailleurs saisonniers qui envahissent chaque année le village à la saison des pommes. On y danse au son d’un orchestre les vendredi et samedi soirs, on y joue au pool et aux dards en mangeant des œufs dans le vinaigre et, surtout, l’alcool y coule à flots. Cette époque glorieuse prend fin lorsque les cueilleurs québécois travaillant « au noir » sont remplacés par les travailleurs du Mexique et d’Amérique centrale. Vendue en 1998 au couple Therrien (Madeleine et Robert), La Cueillette demeurera le bar du village durant les vingt et quelque années suivantes. À la toute fin, il sera transformé en resto-bar servant déjeuners et repas du midi. Une ère s’achève avec sa fermeture à l’été 2020. Créateurs et animateurs de l’Atelier Boutique Fumile de Montréal, les nouveaux propriétaires comptent y déménager leurs activités de chapellerie au printemps prochain et y ouvrir un atelier boutique et un café. À suivre…

bâtisse de feu La Cueillette, automne 2020

 

 

 

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: