Annonce
Annonce

UN TERRITOIRE ET SON JOURNAL

Le mot des administrateurs

 

Vous êtes-vous déjà demandé à qui appartenait le journal que vous tenez entre les mains et comment il se fait que vous le recevez, gratuitement, tous les deux mois, depuis maintenant 12 ans ?

Si ce petit miracle est possible, c’est parce que le journal Le Saint-Armand n’est pas la propriété d’un conglomérat de presse ou d’une compagnie dont l’objectif est de faire de l’argent. Ceux qui possèdent ce journal, ce sont les membres de l’organisme à but non lucratif Journal Le Saint-Armand. Qui sont-ils, que font-ils et pourquoi le font-ils ? L’organisme qui gère ce journal communautaire compte actuellement quelque 165 membres qui paient une cotisation annuelle de 25$. Ils ne versent pas cette somme pour recevoir le journal, mais pour s’assurer que toutes les personnes qui vivent sur le territoire de l’Armandie (Bedford, Canton de Bedford, Saint-Armand, Pike River, Notre-Dame-de-Stanbridge, Stanbridge-Station, Saint-Ignace-de-Stanbridge, Stanbridge East, Dunham et Frelighsburg) puissent continuer de recevoir un journal qui s’attache véritablement à ce qui se passe sur ce territoire et qui réponde aux besoins et aux intérêts de sa population.

Ce journal a été créé en 2003 par des citoyens de Saint-Armand afin de répondre aux besoins des quelque 1200 personnes qui vivent dans cette petite municipalité rurale. Puis, on a découvert que les gens des villages voisins l’appréciaient aussi. Il faut croire qu’il comblait un besoin bien réel dans la région. On a donc élargi le territoire pour inclure les municipalités voisines. Si bien que Le Saint-Armand est distribué gratuitement sur un territoire qui comprend maintenant environ 12 000 personnes.

Ce qui signifie que les 165 membres qui paient une cotisation annuelle de 25 $, le font au bénéfice de 12 000 de leurs concitoyens. Or, voici comment se répartissent ces membres sur l’ensemble du territoire desservi : (voir le graphique ci-dessous).

Vol13n1_aout_sept_2015_2Ces données indiquent que plus de la moitié des membres viennent de Saint-Armand. Ne vous semble-t-il pas qu’il y aurait lieu d’harmoniser la chose de sorte qu’il y ait davantage de membres en provenance des autres municipalités ? Pour notre part, nous croyons que cela serait souhaitable. Nous croyons aussi que cela serait possible.

Combien en coûte-t-il pour produire le journal ?

La production et la distribution de chaque numéro du journal coûtent de 8000 à 9000 $. Comme nous publions 6 numéros par année, cela correspond à un budget annuel d’environ 50 000 $. En analysant le détail des dépenses, on se rend bien compte que les coûts seraient beaucoup plus élevés sans l’aide indispensable de nombreux bénévoles et le dévouement exceptionnel de quelques travailleurs qui vont bien au-delà des honoraires qu’ils reçoivent pour leur labeur.

Vol13n1_aout_sept_2015_3

D’où provient l’argent permettant de produire le journal ?

Plus de la moitié des revenus (54 %) proviennent des ventes de publicité et plus du tiers (37 %), des subventions versées par le gouvernement du Québec. Les cotisations annuelles des membres représentent environ 8 % des revenus. Le tout laisse un petit coussin de sécurité de l’ordre de 532$ par numéro. C’est peu, compte tenu que les ventes de publicité baissent à certaines périodes de l’année ou lors d’un ralentissement de l’activité économique, et qu’on n’obtient pas toujours les subventions gouvernementales attendues, austérité (ou rigueur budgétaire) oblige.

Vol13n1_aout_sept_2015_4

Bref, il est clair que, malgré une saine gestion des finances du journal, une augmentation du nombre de membres qui payent une cotisation annuelle contribuerait à assurer sa pérennité. Vous aimez votre journal ? Vous trouvez qu’il est utile ? Allez, faites un petit effort et devenez l’un de ses propriétaires !

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: