Annonce
Annonce
- Des nouvelles de Notre-Dame-de-Stanbridge -

Jardinons dans l’école… par rencontre virtuelle ! Les ainés vont de l’avant …

Carole Dansereau

Quelle situation particulière vivons nous depuis maintenant un an ! Jamais je n’aurais cru que l’accès de leur école aux élèves n’aurait pas été recommandé. Pis, qu’il pouvait mettre en danger ma vie et celle de mes proches ! Moi qui ai eu le bonheur de franchir les portes de plusieurs écoles durant les trente-cinq années de ma vie professionnelle, j’ai été profondément perturbée par le fait de me voir ce plaisir ainsi refusé.

Une fois le choc passé, j’ai dû, comme la très grande majorité d’entre nous, retrousser les manches et trouver des solutions pour que le projet de jardin pédagogique intergénérationnel poursuivre sa mission ! Puisque le virtuel s’est infiltré dans nos chaumières, il allait de soi que les rencontres avec les élèves par la plateforme Teams seraient la seule avenue possible pour démarrer les semis du jardin implanté l’année dernière dans notre municipalité.

Des rencontres en vue des ateliers de jeunes pousses et de germinations ont donc débuté à la mi-mars avec, cependant, un nombre restreint d’ainés. Nous sommes encore à la période d’expérimentation. Cela va bien, mais rien ne vaut la proximité et le contact rapproché que procurent les rencontres avec les élèves et les enseignants. Mais voilà, il faut bien faire contre mauvaise fortune bon cœur et aller de l’avant la tête haute. Déjà, on se réjouit à imaginer tous ces plants de légumes et de fines herbes que les élèves auront semés et qui se développeront avec grand bonheur au jardin cet été.

Nous tenons à remercier le programme Moi, je coop de Caisse Desjardins qui a offert une généreuse subvention, permettant ainsi l’achat de tentes horticoles et d’autres accessoires nécessaires au jardinage à l’école.

Afin de permettre aux élèves faire leurs propres semis et d’effectuer ainsi toutes les étapes du jardinage, André Forte et Marc Bonneau ont installé, durant le congé scolaire des élèves, deux tentes horticoles. Marc Bonneau a eu la gentillesse de construire un châssis sur roulettes sur lequel sont déposées les tentes. Les élèves auront donc la possibilité d’observer dans chacune de leur classe le miracle des jeunes pousses qui sortent de terre et croissent de jour en jour.

Sur la plateforme Teams, André Forte explique le principe des micro-pousses, c’est-à-dire des très jeunes pousses de tournesol, de radis rose, de pois tacheté et de plein d’autres plantes comestibles. Les semis de poivrons, de concombres et de tomates seront au menu au cours des prochains mois. Une première expérience technologique pour ce passionné du jardinage !

 

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: