Annonce
Annonce

Trente ans de journaux communautaires

Jean-Pierre Fourez Mathieu Voghel-Robert

Ambiance festive et célébrations lors du 30e congrès annuel de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ). Votre journal favori s’est rendu à Lac-Beauport pour participer à l’assemblée générale et aux divers ateliers offerts la fin de semaine du 30 avril dernier.

Moment propice pour partager des idées, de l’expérience et de l’enthousiasme avec les membres des 87 publications de l’AMECQ. Comme des grandes retrouvailles familiales dressant un portrait du Québec de Malartic à Gaspé, en passant par Fermont et Mégantic.

Chaque année, le congrès propose des ateliers pour faciliter  l’exercice de la pratique journalistique ou la gestion d’un  média. Le menu de cette dernière édition a permis au Saint-Armand d’aiguiser son sens  critique, non pas pour tout et pour rien, mais pour la critique culturelle. Daniel Samson-Legault, journaliste et professeur de communication à l’Université Laval, dirigeait l’atelier. Les lecteurs qui ont participé à l’atelier sur la chronique présenté par votre journal ont eu la chance de le rencontrer l’an dernier. Karine Collette, linguiste de l’Université de Sherbrooke, a ensuite permis d’éclairer le sens de l’écriture très peu sensée des écrits officiels : avis légaux, appel d’offres, procès-verbaux, article de loi, bref ; tous ces textes hermétiques d’une importance capitale dans la vie de tous les jours, mais que bien peu de gens se donnent la peine de lire. Votre journal a ensuite fait dans l’ésotérique en découvrant la synergologie. Christine Gagnon, experte en communication non verbale, est venue énoncer les théories du père de cette discipline, le chercheur américain Albert Mehrabian. Selon lui, seulement 7 % de la communication passe par les mots. Surveillez ce que vous ne dites pas !

Le congrès est aussi l’occasion de tenir une assemblée générale, mais c’est surtout le banquet de remise des prix qui fait sensation. Comme chaque année, des prix de l’excellence du journalisme communautaire sont remis pour chaque catégorie de textes (opinion, éditorial, nouvelle, reportage, entrevue, chronique et critique), ainsi que pour la conception graphique et les photos. Le grand gagnant cette année, avec trois premiers prix dont celui de journal de l’année, est Le Haut-Saint-François de Cookshire-Eaton, au sud de Sherbrooke. Cette agréable soirée était ponctuée des plus belles chansons de la francophonie, interprétées de mains et de voix de maître par Sébastien Blais. Trente ans de chansons pour les trente ans de l’AMECQ, une occasion privilégiée de constater l’utilité des médias à la démocratie municipale et à la vie communautaire en ces temps de cynisme et de sensationnalisme. Le communautaire, ce n’est pas sexy, mais c’est plein de vitalité !

Pour l’occasion, Le Saint-Armand a dépêché l’aîné et le benjamin : Jean-Pierre Fourez Mathieu Voghel-Robert

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: