Annonce
Annonce
- Édito -

Prolonger la 35 ? Non merci !

La Rédaction

Les commissaires du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) qui se sont penchés sur le projet de prolongement de la 35 ont bien fait leur travail. Comme vous pourrez le lire en page 5 du présent numéro, ils donnent raison à ceux et celles qui s’opposent à ce projet du ministère des Transports : les plans ne tiennent pas la route en ce qui concerne le tronçon prévu entre la partie nord de Saint-Armand et la frontière. Soulignons notamment que le BAPE retient l’essentiel des réserves émises dans le mémoire que lui a présenté notre maire. Le conseil municipal de Saint-Armand a d’ailleurs fait preuve de sagesse en refusant de se précipiter pour répondre à la demande du ministère des Transports qui désirait accélérer le processus avant même que l’avis du BAPE ne soit rendu public.

Caricature : Jean-Pierre Fourez

Est-ce à dire que l’affaire est réglée ? Peut-être pas. Ce ne serait pas la première fois qu’un avis des commissaires du BAPE, si mesuré soit-il, serait ignoré par un gouvernement de la province. Bien qu’il soit le fruit d’un exercice démocratique authentique et qu’il s’appuie sur des arguments sensés, cet avis pourrait peser moins lourd qu’il ne le devrait aux yeux des décideurs.

Les commissaires reconnaissent tout de même qu’il est nécessaire d’améliorer la sécurité sur la 133 de même que sur le lien entre Saint-Armand et Philipsburg. Les sommes qu’on avait prévu dépenser pour le prolongement de cette autoroute devraient servir à améliorer le bien-être de notre collectivité en répondant à des besoins réels. Il importe que les citoyens fassent savoir aux décideurs que la région mérite mieux que la 35.

La rédaction

N’hésitez-pas à signer la pétition ci-jointe, à la faire signer par les membres de votre famille et par vos amis, et à la déposer dans la boîte prévue à cet effet à l’un des points de dépôt suivants : Magasin général de Saint-Armand, Café Bistro au Vieux St-Armand (à côté du bureau municipal) et sur la galerie de Martin Pelletier au 260, avenue Champlain, Philipsburg (l’ancien presbytère catholique).

Si vous aviez signé la pétition qui se trouvait au bureau de poste, nous vous invitons à la signer de nouveau, car cette pétition a été vandalisée, ce qui annule votre geste démocratique.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: