Annonce
Annonce
- Affaires municipales -

L’embûche de Noël

Le Pacte rural est un fonds du gouvernement du Québec destiné au « soutien et au renforcement du développement des milieux ruraux ». Ce fonds est administré par les municipalités régionales de comté (MRC). Pour y avoir droit, une organisation doit démontrer que son action correspond aux critères énoncés dans le Plan directeur Vision Brome-Missisquoi 2008 élaboré par la MRC de Brome-Missisquoi et qu’elle est soutenue par sa communauté, notamment les élus de sa municipalité.

Le journal Le Saint-Armand a présenté une demande au Pacte rural pour 2008. Cette demande respectait l’ensemble des critères du plan directeur de la MRC. L’organisme qui gère le Journal est soutenu par quelque 130 membres de la communauté qui, par leurs cotisations volontaires et leurs dons, ont contribué aux dépenses du journal  pour un montant de 2 900 $ en 2007, un soutien exceptionnel du milieu. Mais le conseil municipal de Saint-Armand a décidé de ne pas soutenir la demande du journal, si bien que cette organisation communautaire n’aura pas accès au Pacte rural en 2008.

Nous pensons que l’information fait intégralement partie du processus démocratique. Le choix qui vient d’être exercé par nos élus – qui sont tous élus par acclamation, soit dit en passant (sans opposition et sans élection) –  témoigne du fait qu’il y a des personnes qui ne partagent pas cet avis et qui estiment que le processus démocratique peut faire l’économie d’un média libre et indépendant.

S’opposer à la publication d’un journal indépendant équivaut à cultiver le secret

Le conseil municipal actuel estime que la diffusion d’information au public ne fait pas partie de son mandat, qu’il n’est pas nécessaire que les débats soient transparents et les enjeux clairement énoncés. L’accueil cavalier et teinté d’hostilité réservé à la demande du journal témoigne de ce que nous nommions « La culture du secret » dans notre dernier numéro : le maire actuel et ses conseillers semblent convaincus qu’il vaut mieux taire certaines choses, museler certaines personnes, tenir les citoyens à l’écart de l’exercice du pouvoir. Les propos tenus publiquement par le maire et certains conseillers lors des deux dernières assemblées municipales, ne permettent plus d’en douter.

Qu’à cela ne tienne ! Nous déclarons ici que l’équipe du journal Le Saint-Armand trouvera les moyens de continuer à publier. Nous travaillons d’arrache-pied pour assurer la pérennité de votre publication communautaire. Nous espérons avoir de bonnes nouvelles à vous annoncer à ce sujet en mai prochain,  de l’assemblée générale annuelle des membres du Saint-Armand qui se tiendra, comme d’habitude vers le 3 mai, Journée mondiale de la liberté de la presse.

D’ici là, deux autres numéros du journal seront produits et distribués comme d’habitude (mi-février et mi-avril 2008). Nous y rapporterons notamment les faits saillants du budget municipal pour 2008 et nous aborderons la question de ce qui pourrait être fait avec la vieille gare de Saint-Armand, un bâtiment patrimonial qui sera bientôt restauré et qui pourrait servir à l’ensemble de la communauté. Continuez à nous lire et à nous soutenir et n’hésitez pas à nous soumettre vos textes, photos ou idées pour le journal.

Paix en Armandie à toutes les âmes de bonne volonté.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: