Annonce
Annonce

L’avenir de l’église

Desnouvelles de notre communauté
Héloïse Landry

Photo : Jean-Pierre Fourez

Les comités de réflexion des cinq fabriques de l’Unité pastorale des Frontières ont terminé leurs consultations auprès de leurs paroisses respectives et se réuniront au début février afin de mettre en commun leurs propositions et colliger leurs hypothèses d’action, notamment concernant une éventuelle consultation auprès des citoyens du territoire. Parallèlement, le maire de Saint-Armand, M. Réal Pelletier, a formé un nouveau comité d’étude afin d’établir un plan d’action visant la gestion des églises de notre municipalité. Il est composé de deux conseillers municipaux, Martin Landreville et Ginette Lamoureux Messier, ainsi que de deux membres de la Fabrique et de deux membres du comité de direction du Festival des Films… du Monde de Saint-Armand. Leur mandat est d’assurer une consultation publique auprès des citoyens de Saint-Armand. À l’heure actuelle, les détails concernant le mode de fonctionnement du comité ainsi que le calendrier de leurs rencontres sont à déterminer.

Entente de développement culturel totalisant 320000$ conclue entre le ministère de la Culture et des Communications et la MRC

Cette somme, répartie sur trois ans, permettra la mise en œuvre de sept projets culturels structurants d’ici 2007, soit :

Une brochure sur les patrimoines de la MRC qui vise à améliorer les connaissances de l’histoire locale, à éveiller une curiosité et un intérêt envers les lieux patrimoniaux et encourager leur fréquentation et à assurer la mise en valeur de notre histoire et notre patrimoine régional ;

Un programme d’aide conseil à la restauration patrimoniale offrant une consultation avec un architecte pour l’analyse d’une proposition en vertu d’un Plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) ;

La mise en place de camps artistiques en milieu municipal offrant aux enfants et adolescents fréquentant les camps de jour des initiations aux différents secteurs culturels afin de développer un intérêt pour la culture chez les jeunes et assurer une relève culturelle ;

  • L’appariement du fonds culturel régional avec le secteur privé afin de susciter des investissements privés qui permettront de mieux soutenir les artistes, les artisans et les organismes culturels et de favoriser l’émergence de projets culturels dans la région ;
  • Le soutien aux activités culturelles sur La Route des vins : Exposition de sculptures animalières au vignoble de la Bauge et Cinéma en plein air et vin chaud
  • La mise en place d’un réseau de carrefours culturels qui favorisera l’animation culturelle municipale, sa mise en réseau à travers le territoire et la complémentarité et l’entraide entre les différents lieux culturels de la région ;
  • La mise sur pied de l’École Buissonnière, organisme de commercialisation du tourisme d’apprentissage et de perfectionne ment artistique et bannière régionale regroupant tous les cours offerts par les artistes et artisans de Brome-Missisquoi.

Un modèle inspirant

Le P’tit Bonheur, à Saint-Camille,(petit village de habitants près de Thetford Mines) est un bel exemple d’appropriation d’un lieu patrimonial par sa communauté. Fondé en 1988, sa mission est de gérer un lieu de rencontres pour tous les groupes d’âges du village et de la région et de réaliser une programmation d’activités communautaires et culturelles (animations, conférences, expositions, formations, services alimentaires, spectacles). Cet espace convivial situé dans l’ancien magasin général du village, invite au quotidien les citoyens de Saint-Camille. On y retrouve :

Le secteur communautaire, qui bénéficie de l’implication de plusieurs bénévoles pour la Popote roulante, les Petits déjeuners du dimanche matin, la pizza du vendredi et le populaire café du matin.

Le secteur des arts de la scène, qui présente chaque année 15 spectacles professionnels d’auteurs-compositeurs-interprètes, de musiques du monde, de spectacles pour jeune public et qui propose, de plus, une dizaine d’activités de la communauté. Le P’tit Bonheur est un lieu de diffusion reconnu par le ministère de la Culture et des Communications du Québec et Patrimoine canadien.

Le secteur des arts visuels, qui accueille annuellement 8 expositions à l’Espace Hortense. Une occasion unique de découvrir différentes techniques et de rencontrer les artistes lors des vernissages.

Le secteur de la formation et du CIMR, le Centre d’interprétation du milieu rural offre de la formation dont une série de cours en éthique appliquée créditée par l’Université de Sherbrooke. Il œuvre aussi dans le domaine de la recherche et du développement démographique et publie hebdomadairement à cet effet le bulletin électronique Mon village. Il participe également au projet Écoles éloignées en réseau, en collaboration avec son école de village, Christ-Roi.

Toutes ces activités sont rendues possibles grâce à l’implication d’une centaine de bénévoles qui appuient l’équipe en place.

Ici, à Saint-Armand, un changement de vocation de nos églises de village serait une occasion importante d’accueillir les gens qui portent des projets novateurs.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: