Annonce
Annonce

L’ATLAS BELDEN

Cartographie ancienne d’Armandie
Charles Lussier

Depuis 1860, plusieurs publications présentent les activités humaines qui se développent dans les Cantons de l’Est. Publié en 1881, l’atlas de H. Belden & Co. est l’un des documents qui rassemblent le plus d’informations géographiques sur la région qui s’étend du district de Beauharnois à celui d’Arthabaska à l’Est. Il comprend des cartes de comtés, cantons et paroisses, des vol12no4_fev_mars_2015_28illustrations détaillées de bâtiments de commerces et des perspectives de villages et de fermes. Il inclut aussi des registres de commerçants et d’agriculteurs, des portraits de juges, maires et shérifs, et une description géographique des districts. Le district judiciaire de Bedford était formé des comtés de Missisquoi, Shefford et Brome.

La carte de la paroisse de Saint-Armand, Est et Ouest, comprend le village de Frelighsburg situé sur les lots 29 et 30. C’est, à l’époque, le plus important établissement de ce territoire, avec 255 résidants. Déjà en fonction à Stanbridge East, le chemin de fer du Portland & Boston est en construction vers la frontière mais, contrairement au tracé figurant sur la carte, il se terminera à l’actuel parc municipal Paul-Goodhue de Frelighsburg, au lieu de traverser au Vermont. L’illustration nous informe qu’à Saint-Armand Station (STN), le Vermont Central est déjà en activité.

En 1871, sur les 25 fromageries du Québec, les plus grosses se situaient à Dunham, Sutton, Brome et Saint-Armand. C’est le début d’une vaste entreprise de déforestation dans la région dans le but de faire place à différents élevages. Elle se terminera dans les années 1930. Sur l’image, en arrière-plan, on voit la colline déjà dénudée derrière l’hôtel Shelters, devenu le centre communautaire de Saint-Armand. Le réseau routier de 1881, semblable à celui d’aujourd’hui, est en partie construit sur la ligne des lots.

Vol12no4_fev_mars_2015_27

Certains hameaux, comme North Pinnacle P.O. (A), Saint-Armand Centre P.O. (B) et Moore’s Station (C) avaient un bureau de poste (Post Office – P.O.) et une école de rang à proximité (pour ce territoire, il y en avait une quinzaine, représentées sur la carte par une maison). On pouvait faire le tour de la baie Missisquoi en traversant au pont à péage (D) situé à l’embouchure de la rivière aux Brochets. Soudainement, ça me fait penser à un gros projet de pont… contemporain et à péage lui aussi.

Source : H. Belden & Co. 1881. Illustrated Atlas of the Eastern townships and southwestern Quebec, édition de 1972, Richardson, Bond, & Wright Ltd, Owen Sound Ont., 89 p.Source : H. Belden & Co. 1881. Illustrated Atlas of the Eastern townships and southwestern Quebec, édition de 1972, Richardson, Bond, & Wright Ltd, Owen Sound Ont., 89 p

ewstarmand

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: