Annonce
Annonce
- Élections municipales 2021 -

De la nouveauté dans la continuité

Frelighsburg
Pierre Brisson

Lucie Dagenais entourée des membres de son équipe. De gauche à droite : Marie-Claude Aubin, Gilles Prairie, Stéphanie Dalpé, Marie Côté, Josiane Martel-Ouellette et Bob Lussier. Crédit : La Voix de l’Est, Jessy Brown

L’élection municipale de 2021 a vu Lucie Dagenais, frelighbourgeoise de longue date et conseillère sortante, devenir la nouvelle mairesse, élue par acclamation comme la majorité de son équipe. Seule exception, le poste de conseiller no 5, pour lequel les deux candidates en lice s’affronteront le 7 novembre prochain : Marie Côté pour l’équipe Dagenais et Catherine Marsan-Loyer, candidate indépendante. Le conseil a déjà été assermenté et convoqué pour voir aux affaires urgentes.

DE LA NOUVEAUTÉ…

La représentation féminine

 Soulignons l’élection d’une première femme à la mairie de Frelighsburg depuis la constitution de cette municipalité, en 1806. Qui plus est, le conseil sera aussi pour la première fois de son histoire majoritairement féminin. La représentation des femmes au sein des conseils municipaux et à la direction des villes et municipalités du Québec est un phénomène en expansion, un signe des temps – on n’a qu’à songer aux cas de Montréal et Longueuil. En Armandie, outre Lucie Dagenais à Frelighsburg, mentionnons la réélection de Caroline Rosetti à Saint-Armand. Également, s’affronteront dans Saint-Ignace-de-Stanbridge le 7 novembre prochain deux candidates, Josée Goyette et la mairesse sortante, Dominique Martel. Pierrette Messier-Peet, tentera de son côté de ravir le poste de l’actuel maire du Canton de Bedford, Gilles Saint-Jean. Sur l’ensemble du territoire de Brome-Missisquoi, deux autres femmes sont présentes : la mairesse sortante de Cowansville, Sylvie Beauregard, qui tente de se faire à nouveau élire et Sylvie Dionne, réélue par acclamation dans East Farnham.

Une équipe soudée

Autre nouveauté, la formation d’une équipe sous même bannière qui entre au conseil municipal, chose rare dans les petites municipalités, où les élus sont le plus souvent des citoyens indépendants se coalisant ou s’opposant au gré des matières débattues, finissant quelques fois par faire véritablement équipe derrière le maire ou la mairesse, selon l’habileté et la diplomatie dont il ou elle a su faire preuve au cours de son mandat. Comme Jean Lévesque, le maire sortant de Frelighsburg, a fait savoir bien à l’avance sa décision de ne pas se représenter, Lucie Dagenais, celle qui a acquis de l’expérience sous sa gouverne et que l’on peut à juste titre considérer comme sa « dauphine », a eu le loisir au cours de la dernière année de réunir autour d’elle une équipe de conseillers prêt à œuvrer dans la même direction, dans un esprit d’équipe apparenté à celui d’un parti. Ce groupe, mélange heureux de polyvalence et d’expériences, fait de toute évidence la fierté de la mairesse Dagenais.

Des comités consultatifs

 Autre innovation, pour répondre au désir manifeste de démocratie de sa population, la mairesse et son équipe proposent la création de comités consultatifs : à celui déjà en place sur l’urbanisme (CCU), s’ajoutent des comités environnement, société et tourisme/culture. Ils seront constitués d’un membre du conseil et de quatre citoyens désignés dont l’un à la présidence. En complément à l’action de Vitalité Frelighsburg, organisme sans but lucratif initiateur de projets par et pour la population, ces comités devraient permettre que les préoccupations et perspectives citoyennes soient entendues des membres du conseil.

Le prisme environnemental

Dernière nouveauté : la volonté d’aborder tous les dossiers de l’administration courante à l’aulne des préoccupations écologistes. « Ainsi, s’il est question de changer les camions de la voirie, on prendra en compte l’intérêt d’investir dans des véhicules électriques plutôt qu’à essence sur la base d’une analyse coûts/bénéfices pour l’environnement » de donner comme exemple la mairesse. Ce parti pris politique est aussi un signe des temps qui permet de fédérer un grand nombre d’acteurs, anciens et nouveaux, bien présents à Frelighsburg et dans la MRC de Brome-Missisquoi à l’heure où un mouvement citoyen, la Vague écologiste au municipal, présente des candidats dans certaines municipalités de la MRC et particulièrement à Dunham (voir page X).

 

… DANS LA CONTINUITÉ

La poursuite du Plan stratégique

Le programme proposé par Équipe Lucie Dagenais pour les quatre prochaines années est résolument sous le signe de la continuité des actions et des réalisations de la précédente administration. « Nous voulons faire évoluer les recommandations et les projets issus de la planification stratégique 2016-2020, fruit d’une vaste consultation citoyenne entamée au début de la décennie 2010 » précise Lucie Dagenais. Pas de nouvelle consultation générale donc mais, plutôt, la poursuite des travaux amorcés ces dernières années, à travers les mécanismes consultatifs nouveaux ou déjà en place. Ce qui était prioritaire le demeure : l’établissement de la caserne de pompiers via une collaboration inter-municipale avec la ville de Dunham, le dossier de la mise à niveau de l’usine de traitement des eaux ainsi que celui de la refonte du plan d’urbanisme dont la version bonifiée à la suite des commentaires des citoyens sera adoptée lors de la séance du conseil de décembre, avant d’être acheminée à la MRC, la création d’un centre de la petite enfance (CPE) dont la réalisation est en cours, la rénovation des bâtiments municipaux (hôtel de ville, Grammar School et église anglicane).

La vigilance citoyenne

Depuis des décennies, la municipalité de Frelighsburg se caractérise par une forte dynamique citoyenne, résultat de la nature particulière de son territoire aussi bien que de la grande variété des résidents qui la composent. À preuve, la mobilisation historique de la fin des années 1980 autour de la gestion du mont Pinacle et l’influence exercée depuis par la fiducie foncière qui en a résulté ; plus récemment, la participation exceptionnelle des citoyens à la consultation autour de la refonte du plan d’urbanisme de la municipalité, tant à l’assemblée publique qu’au chapitre des avis et mémoires déposés. En continuité de cette dynamique, dans le cadre des élections municipales de 2021, on a assisté à l’émergence d’un mouvement citoyen désireux de jeter les bases d’une démocratie participative.

Appuyé par l’organisme Vitalité Frelighsburg, un regroupement initial a tenu une assemblée publique à la mi-septembre qui réunissait une soixantaine de citoyens avec, pour retombées, la création d’une page Facebook et la formation du comité Les Voix citoyennes. Le souhait de ce regroupement réunissant des résidents nouveaux comme de longue date, des jeunes comme des plus âgés, est de créer un espace démocratique non plus simplement consultatif, mais doté d’un pouvoir décisionnel. Certes dans la ligne d’inspiration de Vague écologique au municipal quant à l’importance de la participation citoyenne et de la bonification des mécanismes de consultation, Les Voix citoyennes se dit toutefois un comité non partisan, prêt à travailler avec quiconque sur les questions qui lui tiennent à cœur : protection des milieux naturels et sociaux, mobilité sur le territoire, mise en commun d’outils et de ressources, budget participatif, etc.

 L’ÉLECTION DU 7 NOVEMBRE

Le 20 octobre, une assemblée publique d’information aura lieu au café Beat et Betterave afin de permettre aux candidates de se présenter à la population. Les deux femmes en lice pour le poste vacant de conseillère ont en commun d’être de nouvelles résidentes de la région (trois ans), chacune ayant toutefois toujours été proche, affectivement et géographiquement, de notre beau coin de pays : Marie Côté y vient depuis des années pour ses vacances et voir des amis tandis que, pour sa part, Catherine Marsan-Loyer a longtemps vécu tout près, soit à Granby. Pour le reste, leur profil est plutôt contrasté.

Catherine Marsan-Loyer, candidate indépendante.Crédit :S. Giguère

Catherine Marsan-Loyer, jeune trentaine et nouvelle mère, ingénieure dans le domaine des nouvelles technologies, s’est principalement impliquée dans les dossiers touchant les nouvelles familles, dont l’ouverture d’un Centre de la petite enfance et le projet des couches lavables. Active au sein de l’organisme Vitalité Frelighsburg, son intérêt est de porter, d’une façon ou d’une autre, les aspirations et projets de sa génération, en tentant d’être au plus près des leviers décisionnels.

Marie Côté, candidate d’Équipe Lucie Dagenais. Crédit : Pierre Brisson

Marie Côté, jeune soixantaine, fait carrière depuis trente ans dans le domaine des arts et de la culture en tant qu’administratrice et productrice (Société Radio-Canada, Cirque du Soleil, Conseil des arts et des lettres du Québec). Elle souhaite faire profiter la communauté de son expertise en gouvernance en s’impliquant, notamment, dans les projets environnementaux (station d’épuration et qualité des eaux de la rivière aux Brochets) et récréotouristiques (réfection et rayonnement de l’église Bishop Stewart Memorial).

Quelle que soit l’issue du vote le 7 novembre prochain, il est d’ores et déjà assuré que la représentation à l’hôtel de ville de Frelighsburg sera, pour les quatre prochaines années, féminine à plus de 70 %.

 

 

 

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: