Annonce
Annonce
- Des nouvelles de Frelighsburg -

2020 : année de résilience, de deuils et de renaissances

Pierre Brisson

La petite maison rouge, 2 chemin Verger-Modèle ; Crédit : Marie Tétreault

À l’aube de 2021, l’heure est au bilan après une année pas comme les autres qui a vu nombre de projets avorter, des initiatives tuées dans l’œuf, mais aussi plein d’actions constructives et novatrices qui ont permis une adaptation aux circonstances adverses que la communauté de Frelighsburg a partagées avec tous les citoyens et citoyennes du monde.

Un Bureau touristique très actif

En dépit des contretemps occasionnés par les mesures de distanciation et de confinement, l’année 2020 aura été une excellente année pour le Bureau d’accueil touristique, qui a dépassé les objectifs qu’il s’était fixés. Contraint de faire le deuil des expositions et autres événements collectifs prévus au programme, il a tout de même accueilli un nombre élevé de visiteurs au cours de l’été, en dépit d’un horaire écourté – visiteurs que la municipalité remercie d’avoir collaboré au respect des consignes sanitaires en vigueur. Cela a constitué une occasion unique de faire connaître Frelighsburg et ses alentours aux Québécois et Québécoises en mal de vacances, qui en ont profité pour investir les régions du Québec.

En décembre, le Bureau s’est transformé en boutique de Noël l’espace de trois fins de semaine et, à nouveau, l’expérience a été un succès, grâce cette fois aux gens des environs, qui n’ont pas hésité à encourager les artisans locaux alors que les déplacements interrégionaux étaient interdits et les restaurants du village fermés. En plus d’offrir au public des cartes de Noël réalisées à partir de dessins d’élèves de l’École Saint-François d’Assise (voir notre chronique dans le numéro de décembre), la municipalité a innové en lançant… une carte de souhaits vidéo ! En effet, la multi-instrumentiste de réputation internationale Andrée-Anne Gingras-Roy a été filmée dans l’enceinte du l’église Bishop Stewart Trinity pour une interprétation d’un chant traditionnel des Fêtes, exécutée sur verres de cristal ! On peut voir le document sur la chaîne YouTube, les images de l’artiste alternant avec celles, magnifiques, de l’église patrimoniale captées au moyen d’un drone.

Deuil et renouveau

Anne Pouleur, Amanda Ramos, Sergey Golikov et France Breton

Au début de décembre 2020, Pierre Tougas, un pilier de l’engagement citoyen au sein de la municipalité, est décédé subitement. Établi à Frelighsburg depuis 2010 avec sa conjointe, il avait racheté six ans auparavant l’édifice délabré surnommé « la petite maison rouge », au pied du chemin Verger-Modèle. Patiemment restauré au fil des ans, le bâtiment de plus de 150 ans fait aujourd’hui partie du circuit historique de la municipalité, arborant fièrement son panneau de la Société d’histoire et du patrimoine de Frelighsburg qui la présente ainsi : « Cette maison de briques rouges, au volume sobre, coiffée d’un toit à deux versants (…) est un bel exemple du style architectural vernaculaire de la Nouvelle Angleterre ». (Photo 1) Conseiller municipal depuis novembre 2013, Pierre Tougas terminait un second mandat à ce poste. Il a été marguillier de la paroisse Saint-François-d’Assise jusqu’à sa fermeture de même que président et administrateur du Club local de l’Âge d’Or. Ceux et celles qui l’ont côtoyé n’ont que de bons mots à son endroit, homme dévoué, toujours prêt à rendre service et à soutenir les activités locales. C’était aussi un artisan, un tourneur sur bois qui exposait chaque année ses produits au Bureau d’accueil touristique. Son départ prématuré est une lourde perte pour la communauté.

Alors que certains quittent, d’autres s’installent. Ainsi, depuis le 1er janvier, la municipalité a un nouveau directeur général en la personne de Sergey Golikov, assisté dans ses fonctions de la nouvelle adjointe à la direction, Amanda Ramos. Anne Pouleur, directrice sortante, continue d’œuvrer pour la municipalité en tant que greffière-trésorière, alors que France Breton, déjà présentée en ces pages, conserve la coordination du Bureau d’accueil touristique.

L’équipe remaniée de l’hôtel de ville a bien des projets en tête – expositions, événements publics, collaborations avec les organismes partenaires – mais, avant d’avancer quoi que ce soit, il est plus sage de voir ce que la gestion de crise des prochains mois nous réserve. À suivre, donc.

Recevez les meilleures salutations de Frelighsburg pour l’année qui débute et notez, en conclusion de ce bilan, que la municipalité est dorénavant estrienne plutôt que montérégienne, à l’instar du reste de l’Armandie ! Mais nous aurons l’occasion de revenir sur ce dossier.

 

 

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: