Annonce
Annonce
- Des nouvelles de Notre-Dame-de-Stanbridge -

Les mal-aimés d’aujourd’hui

Carole Dansereau

Au Moyen-Âge les rois s’en régalaient tandis qu’aujourd’hui en Europe, on la consomme et la considère comme un mets raffiné. Mais ici, la lamproie, ce poisson qui ressemble à l’anguille n’est pas très populaire, et pour cause.

La lamproie marine, cet animal parasite, s’attaque à de nombreuses espèces de poissons. Elle contribue au déséquilibre écologique et à l’effondrement d’espèces dans les Grands Lacs, dont le lac Champlain. Un poisson sur cinq survivra à ses attaques. Ne lui connaissant aucun prédateur, on lui attribue la responsabilité de la régression de certaines espèces dont le touladi, ou truite grise, un poisson très important dans l’équilibre de la faune aquatique.

Le Ruisseau-aux-Morpions, un tributaire de la Rivière-aux-Brochets, serait l’un de ses principaux lieux de reproduction. Le 22 avril 2014, les Américains installaient dans la municipalité de Notre-Dame-de-Stanbridge une barrière pour les capturer.

Ce qui a permis de constater que plusieurs espèces de poissons remontent la Rivière-aux- brochets et ses affluents. Les agents de la United States Fish and Wildlife du ministère de la Pêcherie américaine ont eu, lors de ces captures, la surprise de remettre plusieurs espèces à l’eau dont, entre autres, un saumon !

Au moment d’aller sous presse, 90 lamproies avaient été capturées. Vous pouvez assister aux prélèvements des captures les lundis, mercredis et vendredis entre 8 h et 11 h, et ce, jusqu’à la fin juin. Vous pouvez également prendre rendez-vous pour une visite guidée avec projection vidéo pour un groupe de cinq personnes et plus en communiquant avec la municipalité : 450-296-4710

notredamedestanbridge@videotron.ca

Site WEB : www.notredamedestanbrige.qc.ca

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: