Annonce
Annonce
- Des nouvelles de Dunham -

La ville relance son filet de solidarité

Nathalia Guerrero Vélez

Préoccupés par la situation des personnes vulnérables et isolées, les fondateurs du filet de solidarité de Dunham ont demandé au conseil municipal de relancer celui-ci afin d’assurer que « personne ne tombe entre les craques », explique Michel Moreau, directeur de l’école de la Clé-des-Champs, l’un des initiateurs du projet et pompier de surcroît.

Lors du premier confinement et de la première vague, Maude Ménard Dunn ainsi que d’autres citoyens l’ont approché pour lui confier leurs inquiétudes concernant les aînés et les personnes en difficulté. C’est avec son appui et celui des enseignants de l’école que ce filet citoyen a vu le jour. « Les deux besoins prioritaires que nous avions identifiés, explique le directeur, étaient celui de faire des appels téléphoniques pour s’assurer que les gens allaient bien et celui d’organiser la livraison des épiceries et des dépannages alimentaires. »

Très rapidement, une cinquantaine de bénévoles se sont mis au travail. Coordonnées par les enseignants, deux équipes se sont formées, l’une pour téléphoner aux personnes concernées, l’autre pour leur livrer les denrées ramassées au IGA ou Chez Ben, ou les paniers de la banque alimentaire du Centre d’action bénévole de Cowansville. « Je n’ai jamais vu une initiative citoyenne de cette ampleur, a confié Maxime Boissonneault, le directeur général de la ville de Dunham. C’est un exemple d’engagement et d’implication citoyenne qui pourrait inspirer toutes les autres municipalités. »

« En plus des paniers qui ont été livrés à domicile à Dunham et à Frelighsburg, ces courageux bénévoles ont appelé tous les citoyens de Dunham et ont assuré le suivi », de préciser Michel Moreau.

Bien que la situation actuelle ne soit pas la même qu’en 2020, le confinement n’étant pas total, il y a de plus en plus des personnes qui éprouvent des difficultés. C’est le cas, notamment de certains grands-parents dont les enfants vivent loin et ne peuvent s’occuper d’eux. Il y a aussi des travailleurs et des familles qui n’arrivent plus à joindre les deux bouts. « Nous recevons beaucoup des demandes des personnes qui sont isolées, explique Maxime Boissonneault. Mais parfois il y a aussi des personnes qui sont gênées de demander de l’aide et c’est pour cela que la ville veut devenir un agent accompagnateur et assurer ainsi la pérennité des initiatives comme le filet. »

Le directeur de l’école et ses complices ont offert à la ville de reprendre l’initiative et d’utiliser les outils qu’ils ont développés, tels que leur page Facebook.*

La ville est maintenant à la recherche de bénévoles pour remettre le filet en place et répondre aux besoins actuels des personnes vulnérables. Si vous souhaitez vous y joindre, vous pouvez vous inscrire par l’intermédiaire du site web du Centre d’action bénévole de Cowansville** en spécifiant que vous désirez contribuer à cette initiative citoyenne hors pair !

* https://www.facebook.com/Filet-de-solidarit%C3%A9-de-Dunham-100583864936227

** https://www.cabcowansville.com/boutique/create_account_benevole.php  ou téléphoner au 450-263-3758.

 

 

C'est grâce à vos dons que nous pouvons continuer à produire de l'information locale, merci de nous aider!

Faire un don en ligne

  • Autre

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: