Annonce
Annonce
- Des nouvelles de Notre-Dame-de-Stanbridge -

LA FÊTE DANS L’RANG, ENCORE UN ÉNORME SUCCÈS

Carole Dansereau
vol14n02_oct_nov_2016_09
Jacques de La Durantaye du Comité de développement stanbridgeois (CDS), Pierre Paradis, ministre de l’agriculture du Québec, Benoît Fontaine, propriétaire de la ferme avicole qui accueillait la Fête dans l’rang, Jacques Fortin, producteur de la série Arrive en campagne, Denis Paradis, député fédéral et Guy Lambert du CDS. (Photo : Carole Dansereau)

Le samedi 20 août dernier, Notre-Dame-de-Stanbridge soulignait pour une cinquième année consécutive La Fête dans l’rang, un événement devenu, au fil du temps, une fête rassembleuse pour ce village et les environs. Organisé par le comité de développement Stanbridgeois en collaboration avec le comité des loisirs, l’événement  s’est déroulé cette année à la ferme Benoît Fontaine, où plus de mille personnes se sont rendues sous un soleil brûlant. Les gens étaient accueillis par la mairesse, madame Ginette Simard-Gendreault, les conseillères et conseillers municipaux, le député provincial et ministre de l’Agriculture, monsieur Pierre Paradis, ainsi que par monsieur Denis Paradis, député fédéral.

Le producteur de  l’émission de TVA Arrive en campagne s’est même joint au rassemblement avec sa caravane, invitant les citoyens à regarder cet automne à l’antenne  de TVA le tournage réalisé durant l’été à la ferme Benoît Fontaine inc., où le chef Stéfano Faita apprête de différentes façons le dindon et le poulet. Par ailleurs, les participants ont pu déguster tout au long de la journée ailes et pilons de dindons offerts gratuitement par les éleveurs de dindons du Québec.

vol14n02_oct_nov_2016_07
Exposants de l’Ail rose du terroir, de Saint-Armand, présentant au député Denis Paradis leurs multiples variétés d’ail et les bienfaits de celui-ci pour la santé. (Photo : Carole Dansereau)

Même si les portions étaient généreuses, nombreux sont ceux qui se sont resservis, tant les saveurs titillaient les papilles gustatives. Le comité des loisirs a, quant à lui, cuisiné des plats d’accompagnement et proposé d’autres types de victuailles.

Pour la visite du poulailler, on avait mis en place un parcours éducatif élaboré par madame Lise Bessette, bénévole et citoyenne impliquée de Notre-Dame, ce qui a su capter l’attention et l’intérêt des grands comme des petits. En effet, à l’issue du parcours, des enfants arrivaient à distinguer une dinde d’un dindon nés deux jours auparavant rien qu’en observant l’alignement de leurs ailes.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: