Annonce
Annonce
- Des nouvelles de Notre-Dame-de-Stanbridge -

Journée écocitoyenne

Carole Dansereau

Un message d’espoir, de collaboration et de solidarité pour le futur…

Samedi le 16 mars dernier, se déroulait dans ma petite municipalité de Notre-Dame-de-Stanbridge la première édition d’une journée citoyenne sur le thème de l’écoresponsabilité. Il n’y a aucun doute, cette rencontre fut un succès.

Or, cette journée n’aurait pas connu une telle popularité sans la participation et la grande générosité de nos conférenciers, issus pour la plupart d’entre eux de notre région. Un merci du fond du cœur à Ananda Fitzsimmons (Régénération Canada), Julie Bellefroid et Daniel Simard (Dura-club Inc. ), Odette Ménard (MAPAQ), Heidi Asnong (Les Fermes Asnong), Benoit Mc Connel Legault (Coop de solidarité des Jardins du Pied de Céleri), Dominique Martel (Vrac dans l’Sac), Meagan Patch, Jean François Larche (Coopérative Le Terroir Solidaire) et le modérateur Antonious Petro (Régénération Canada).

Nous avons pu constater à quel point notre milieu regorge de personnes compétentes, pleines d’expériences et de ressources, et possédant un savoir-faire lié, pour la très grande majorité d’entre elles, au monde agricole.

Aux élus, aux conseillers municipaux, à la député de BM et ministre, madame Isabelle Charest, aux intervenants de la MRC et du CLD, aux agriculteurs, éleveurs et producteurs de Notre-Dame et d’ailleurs, aux journalistes des médias écrits de notre patelin ainsi qu’à la centaine de citoyens de notre région et des régions voisines allant jusqu’à Montréal… nos plus sincères remerciements pour avoir accepté cette invitation. Je m’en voudrais de passer sous silence le travail exceptionnel des bénévoles sans le soutien desquels cet événement n’aurait pas été possible. Merci enfin à vous citoyens d’être venus écouter, échanger et partager des solutions concernant la problématique des changements climatiques.

J’ai été touchée par votre intérêt et votre désir de vouloir changer le cours des choses. J’ai reçu plusieurs témoignages entre autres de producteurs de cultures de grandes surfaces désirant modifier leur pratique pour se diriger vers une agriculture biologique. J’entendais le courage qu’il leur fallait pour se lancer dans une telle aventure. Ils auront besoin de nous, de nos encouragements, de notre volonté à modifier nos habitudes alimentaires et notre façon de consommer. J’ai bien aimé la question de madame Odette Ménard, du MAPAQ, qui a demandé combien parmi nous possédaient une auto électrique ? La réponse : malheureusement peu de personnes.

Nous avons tous une réflexion à faire et surtout des comportements à changer. Mais nous savons maintenant que nous sommes tous capables de mettre la main à la pâte. Agissons, poursuivons ensemble nos actions, une à la fois, et apprenons à devenir écoresponsables ! !

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: