Annonce
Annonce
- Chronique de mon terroir -

Festin des fêtes

Marc Thivierge

Mon voisin, qui s’est attribué le titre de chef des marmites des produits du terroir du chemin Saint-Armand, m’a fait l’honneur de m’inviter chez lui pour un banquet gastronomique des Fêtes. D’après lui, « on a suffisamment de bonnes affaires autour d’ici pour mitonner un gargantuesque repas, pis que ça soit festif en masse. Apporte rien pantoute. Tu vas voir, tu vas t’en souvenir longtemps de c’te Noël », m’a-t-il lancé.

Je me suis retrouvé, en ce premier jour de décembre, chez cet homme et sa petite famille, dans un décor qui comprenait quelques anges grandeur nature, un superbe sapin orné de parures brillantes aux coloris harmonieusement agencés dans les tons de bleu pâle et de vert, le tout éclairé de manière à mettre en valeur les autres ornements de Noël de cette humble demeure.

L’accueil fut charmant et la table, comment dire, tout simplement époustouflante. C’est un buffet qui nous était présenté, ce qui permettait de choisir entre une panoplie de mets qui semblaient tous aussi délectables les uns que les autres. Connaissant vaguement les goûts de mon hôte, je m’attendais à ce que mon palais soit également en fête ce soir-là. J’avais reconnu une terrine aux canneberges de la ferme de wapitis Val-Grand-bois et le gâteau aux fruits macérés dans le brandy de chez Baker, le boulanger, mais le reste avait été concocté par le maître de la maison.

« Tu sais qu’il reste des produits chez Val-Grand-bois, même si y a plus de pancarte sur le bord de la route, sauf que, après les Fêtes leur stock sera presque tout écoulé. Alors, j’en ai profité pour faire provision de leurs incroyables raviolis. Pour les accompagner, on a préparé notre petite sauce aux champignons à la crème, si tu veux en profiter mon vieux. »

De La Girondine, de Frelighsburg, l’hôte avait rapporté des tourtières de canard pour changer de celles de nos grands-mères. Sur un réchaud, trônaient une bonne douzaine de saucisses de foie gras, toujours de La Girondine, déglacées au cidre de glace Avalanche du Clos Saragnat, un pur délice s’il en est.  « Mais attends, me dit le voisin, j’ai aussi réussi à soutirer quelques boudins à Jules Charlebois, qui les confectionne pour le bistro Le 8e ciel. Pas facile parce qu’il ne les commercialise pas, mais j’ai pu quand même en avoir. » Les boudins étaient accompagnés d’un réduit de pommes et d’oignons caramélisés d’une onctuosité à faire frémir. «  Pour compléter ces petites merveilles, on a fait des juliennes de panais et de navets au chili et à la lime. »  J’avais à peine commencé la soirée que je voulais déjà revenir.

« Côté vin, on te laisse choisir entre deux winners : le rouge Le Côte d’ardoise du Domaine des Côtes d’Ardoise, ou le blanc Vent d’ouest du Domaine du Ridge, plusieurs fois primé. »

« Mais pour commencer la soirée en beauté, voici des mises en bouches que ma douce a confectionnées. » Sur une petite tranche de pain aux œufs du temps des Fêtes de chez Baker qu’elle avait fait griller, madame avait déposé un confit d’ail de Pigeon Hill et des effilochures de magret de canard fumé. Avec ça, un verre de cidre bouché traditionnel, Le Foule bulles du Clos Saragnat. Mon hôte me rappela que les bulles du Clos ne sont offertes qu’au vignoble.

Marcf.thivierge@gmail.com

Cette veillée se déroula comme un charme, dans la diversité des saveurs offertes avec simplicité et générosité. Force est de constater que, effectivement, notre coin de pays regorge de produits qui peuvent aisément prendre place sur nos tables festives. S’ensuivit une discussion sur l’achat local et le soutien du consommateur envers sa proche communauté.

 

Marcf.thivierge@gmail.com

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: