Annonce
Annonce
- Poésie -

À l’arbre généalogique du village

Karine Laurence, Philipsburg

Il faut six enfants pour faire le tour du géant  (Photos : Robert Galbraith)

Photos : Jean-Marie Maurice

Il est l’arbre généalogique du village.
280 ans d’histoires, de vécus,
d’histoires de familles,
de grands-pères, de grand-mères,
de femmes, d’hommes et d’enfants
devenus des hommes et des femmes
avec des peurs, des espoirs et la force de grandir.

Un arbre qui a survécu à multiples intempéries,
aux vents et aux tempêtes, à la dureté de nos hivers.
Un arbre qui s’est enraciné sur une terre où les
hommes ont pris place.

La coupe d’un arbre c’est toujours triste, mais la
coupe d’un arbre de cette envergure c’est la fin d’un
temps que l’on n’a pas vécu.

Une entité, un monument,
Quelle que soit son appellation il fut le témoin
de l’évolution de Philipsburg.

En l’honneur de toutes ces années, rendons à
cet arbre ce qu’il lui revient. Rendons hommage
à cet arbre qui nous unit en une seule racine.
Rendons hommage à une vie qui se termine.

À l’orme de mon village, à ton histoire,
à nos racines…

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: