Annonce
Annonce
- Poésie -

DU VIOLON POUR MAMAN

Martine Reid

Poésie

Martine Reid*

J’ai vu le jour sur terre
En retard d’une journée
Trop bien en ton sein de mère
À baigner dans ton eau salée

Quand on nous a séparées
Du fil qui nous reliait
Un lien très fort est né
Comme un chaud couvre-pied entre-maillé

Johanne Ratté
Johanne Ratté

Dans nos veines, la même couleur
De sang d’indien, de sang de France
Et nos peines en confidence
Dans nos cœurs, des champs de fleurs

Tu m’as transmis tout ce que je suis
Pareille à toi, je compatis
Tu vois le monde comme un ami
Ta sagesse enseigne à mes maladresses

Pour tout te dire belle maman
J’accorde ma guitare
Pour te jouer du violon
Doucement
Te redire je t’aime

Je t’aime maman.

Martine Reid*
*
Martine est la publicitaire du journal Le Saint-Armand, c’est dire qu’elle ne joue pas du violon qu’à sa mère : elle en joue aussi aux annonceurs potentiels pour qu’ils veuillent bien prendre de la publicité dans nos pages. C’est dire aussi, qu’elle a plus d’une corde à sa guitare.

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: