Annonce
Annonce

Congrès de l’AMECQ et assemblée générale du journal

Le Saint-Armand en pleine effervescence
Josiane Cornillon

Édouard Faribault, fier de recevoir son prix de l’AMECQ  (Photos : Jean-Pierre Fourez)

L’équipe du Saint-Armand a vécu une dizaine de jours exceptionnels au mois de mai. En effet, pour la première fois, le Journal était représenté par cinq membres au congrès annuel de l’AMECQ (Association des médias écrits communautaires du Québec), qui s’est tenu la première fin de semaine de mai à Saint-Hyacinthe. L’AMECQ regroupe 83 journaux communautaires. Les délégués du Journal ont participé à l’assemblée générale annuelle ainsi qu’à des ateliers. Deux étaient présents au banquet et à la remise des prix.

Prix de l’AMECQ

Jean-Pierre Fourez, présentant son prix de l’AMECQ  (Photos : Josiane Cornillon)

Le Saint-Armand a remporté deux prix : le deuxième prix, dans la catégorie Opinion, pour un éditorial intitulé « Pêcheurs impénitents » rédigé par Jean-Pierre Fourez, et le premier prix, dans la catégorie Photographie, pour une photo prise par Édouard Faribault qui accompagnait un paragraphe descriptif du Bi de Pigeon Hill.

L’article ainsi que la photographie ont paru dans le même numéro, le Vol. 6, No 1 d’août-septembre 2008. Félicitations aux gagnants.

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

Une assemblée attentive aux propos de Stéphane Beaulac, conférencier invité,  (Photos : Jean-Pierre Fourez)

Le samedi 9 mai, le Journal tenait son assemblée générale annuelle, en présence du maire de Saint-Armand, M. Réal Pelletier. Une trentaine de personnes étaient réunis pour entendre d’abord M. Stéphane Beaulac, constitutionnaliste originaire de Saint-Armand, parler du cadre juridique dans lequel évoluent les différents paliers de gouvernement. Cette mise en contexte passionnante a été suivie d’une période de questions au cours de laquelle certaines précisions ont pu être apportées. En résumé, M. Beaulac nous a expliqué qu’au Canada, seuls les gouvernements fédéral et provinciaux sont souverains dans leurs champs de compétences. Les municipalités sont encadrées juridiquement par les provinces. Dans leurs capacités de réglementation, elles ne peuvent donc pas se soustraire aux lois provinciales. Par contre, il est arrivé que des initiatives municipales à priori « illégales » aient entraîné des changements législatifs qui ont ensuite été généralisés. Toute municipalité ou tout groupe de citoyens qui prendrait des initiatives sortant du cadre législatif de leur province le ferait à ses risques et périls. Ce n’est pas impossible mais cela demande du courage et des appuis extrêmement solides.

Paulette Vanier a ensuite présenté l’équipe du journal et elle a invité les membres présents à poser leur candidature au conseil d’administration ou au comité de rédaction. La remise des deux prix de l’AMECQ aux lauréats, Édouard Faribault et Jean-Pierre Fourez, a été suivie d’une courte pause où des rafraîchissements ont été servis. C’est alors que l’assistance a pu se délecter des gâteaux fameux de Marie Madore.

Ensuite s’est déroulée l’assemblée générale proprement dite. Le trésorier, Pierre Lefrançois, a présenté la situation financière du Journal et les prévisions budgétaires. Le journal a reçu une subvention du ministère de la Culture, des communications et de la Condition féminine, dont une partie a été consacrée à monter un secrétariat, un projet mené rondement par Monique Dupuis, de Philipsburg, secrétaire du CA. Ensuite, Éric Madsen et Pierre Lefrançois ont été réélus au conseil d’administration. Daniel Boulet n’ayant pas souhaité renouvelé son mandat, deux candidats se sont disputé son siège. Réjean Benoit a remporté les élections, présidées par Anita Raymond. Jean-Marie Glorieux a été nommé au Comité de rédaction. Le Journal voudrait sincèrement remercier Daniel Boulet, cofondateur du journal, pour sa présence et son appui inconditionnel. Merci encore, Daniel.

La soirée, animée avec brio par le président du Journal, Éric Madsen, s’est terminée autour d’un verre de vin blanc pétillant et frais, offert par la SAQ de Bedford. Merci donc à la SAQ et au supermarché Métro de Bedford, qui a commandité le café et ses accompagnements.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: