Annonce
Annonce

Sauvetage de vieilles chansons

Jean Larouche

J’ai été longtemps intrigué de ne jamais entendre, ailleurs que chez nous, quantité de chansons que mon père ou des cousins chantaient. Je ne les trouvais pas non plus dans les nombreux cahiers et paroliers que je possédais. Peu à peu une appréhension s’est dessinée : et si ces précieux témoins d’une époque disparaissaient avec moi et ceux de ma génération !

Force est de constater que la tradition orale a cédé progressivement la place à des techniques électroniques d’enregistrement, de remisage rapide et efficace. Plus rien n’oblige les personnes à mémoriser les chansons avec tous leurs couplets, comme cela se pratiquait dans mes jeunes années, chez les scouts ou autrement. Cette habitude de mémoriser et d’interpréter était largement favorisée par le fait qu’on meublait ainsi les moments de loisir. Celui-ci ne connaissait pas encore le développement diversifié que nous lui connaissons aujourd’hui, avec les média électroniques, imprimés, théâtre, cinéma, sport, etc.

Un sentiment d’urgence est apparu en même temps que s’est développée mon habileté à bâtir des partitions de musique à l’ordinateur. C’est ici qu’a pris forme l’idée de sauvetage des vielles chansons. Ce projet m’est venu de l’observation de trois phénomènes : l’abondance de chants remisés dans ma mémoire et dans celle de ma parenté immédiate, puis l’intérêt renouvelé pour la chanson folklorique et les chants populaires d’antan, enfin le caractère éphémère d’un immense répertoire menacé par la perte quasi totale de la tradition orale. C’est une tranche importante de notre patrimoine qui est ainsi fragilisée, puisque dans la vieille chanson on retrouve l’expression privilégiée, parfois unique, de richesses culturelles significatives.

Mon objectif est donc de constituer une banque de partitions musicales des vieilles chansons, avec le plus d’indications possibles pour chacune (anecdotes, autres versions, origine…)

La présente étape en est une d’exploration brute : contacts, collecte, enregistrements, élaboration d’une liste exhaustive, échanges avec interprètes et amants des vieilles chansons, conception d’un document facile à consulter, etc. Plus j’avance dans mes découvertes, plus je me rends compte du trésor que constituent ces bonnes vieilles mémoires populaires. Cela, tant sur le plan musical que sur le plan social, religieux, politique, poétique, économique,  humoristique, de la petite histoire, etc.

Pour clore, je souhaite inviter le lecteur à mettre de côté, sur le coin de la table à manger, ou du bahut, une feuille blanche afin d’y noter, au fur et à mesure, tous les titres de vieilles chansons qui feront surface inévitablement. Il me fera plaisir de recevoir un coup de fil d’autres sauveteurs de vieilles chansons.

(450) 298-5598

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: