Annonce
Annonce

Assemblée Générale Annuelle

Corporation bassin versant baie Missisquoi

De gauche à droite : Chantal d’Auteuil (directrice générale), France Tougas (administratrice), Pierre Leduc (président), Daniel Racine (vice-président) et Johanne Bérubé (adjointe à l’administration) . (Photo : Josiane Cornillon)

L’assemblée générale a eu lieu le jeudi 28 juin, à Saint-Armand, en présence des responsables de la corporation, du maire de Saint-Armand, de plusieurs maires des municipalités avoisinantes, de spécialistes de l’environnement, de fonctionnaires… et devant un auditoire captivé. Il y avait aussi dans la salle MM. Denis et Pierre Paradis. Chantal d’Auteuil, de la CBVBM, Martin Mimeault, du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, et Richard Lauzier, du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ont présenté l’état de la situation dans le bassin versant (la qualité de l’eau dans la baie est considérée comme mauvaise ou très mauvaise), le bilan des actions entreprises en 2006-2007 et un projet-pilote d’implantation d’avaloirs et de bandes riveraines herbeuses d’une largeur suffisante le long de plusieurs ruisseaux du bassin versant.

Pour de plus amples renseignements, s’adresser à la CBVBM, au 450-248-0100 ou visitez le site Ici la baie Missisquoi, à l’adresse : http://baiemissisquoi.esm.qc .ca/

Dans le même ordre d’idées, on apprenait quelques jours plus tard que Conservation Baie Missisquoi, déçue du plan d’action contre les algues bleues de Québec, a écrit à M. Charest pour solliciter une rencontre. L’organisme déplore que, des 12 millions de dollars attribués à la lutte contre les algues bleues, le plus gros de l’argent soit destiné à des actions déjà menées dans la région et ne concerne que les lacs, alors qu’il faudrait agir principalement sur les rivières, les ruisseaux, et les activités agricoles, qui ne sont pas prises en compte dans le nouveau plan d’action du gouvernement.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: