Annonce
Annonce
- Des nouvelles de Saint-Armand -

Saint-Armand montre la porte à son DG

Pierre Lefrançois

Le jeudi 23 août, une vingtaine de citoyens de Saint-Armand assistaient à une assemblée municipale spéciale pour le moins houleuse et passablement troublante sur laquelle il s’est dit bien des choses, parfois vraies, parfois fausses. Ce qui est rapporté ici a été corroboré par cinq témoins différents, dont les récits concordent.

Dès le début de l’assemblée, la tension était palpable entre les élus. Des conseillers ont même mis en doute la pertinence de cette assemblée spéciale dont l’ordre du jour ne semblait comporter aucun point justifiant une quelconque urgence. La véritable raison de cette assemblée n’a été révélée qu’au moment d’aborder le dernier point à l’ordre du jour, soit l’évaluation du travail du nouveau directeur général (DG) de la municipalité, un mois avant le terme de sa période de probation. Le conseiller Jacques Charbonneau, appuyé par le conseiller Louis Hauteclocque, a déposé une résolution visant à le congédier, sans motiver ce choix et en demandant immédiatement le vote à ce sujet. À ce moment-là, la conseillère Caroline Rosetti a suggéré que le conseiller Normand Litjens s’abstienne de participer au vote afin d’éviter toute apparence de conflit d’intérêt, sa conjointe Linda Flamez étant l’adjointe du DG. Le conseiller Normand Litjens s’est donc retiré. Par la suite, il n’a pas répondu à notre appel subséquent visant à lui demander de quel côté il aurait voté s’il en avait eu la possibilité.

Le résultat du vote a été le suivant : les conseillers Serge Cormier, Caroline Rosetti et Dany Duchesneau ont voté contre la proposition alors que les conseillers Jacques Charbonneau et Louis Hauteclocque, ainsi que le maire Brent Chamberlin ont voté en faveur, ce qui donne trois voies pour et trois contre. En vertu de la loi, une proposition est réputée rejetée et ne peut être adoptée en cas d’égalité des votes. Cependant, le maire aurait alors déclaré que le DG était remercié et devait quitter ses fonctions dès le lendemain matin. Un dérapage totalement incontrôlé s’en est ensuivi :

  • Martin Larivière, l’inspecteur municipal et responsable des travaux publics, a annoncé qu’il présentait sa démission puisque le DG était congédié ;
  • les trois conseillers qui avaient voté contre la résolution ont quitté la table du conseil pour s’assoir dans la salle avec les citoyens présents afin de manifester leur désaccord sur le coup de force en cours ;
  • plusieurs citoyens ont exigé, sans succès, qu’on leur explique les motifs de ce congédiement ;
  • le maire et le conseiller Charbonneau ont affirmé que la conseillère juridique de la municipalité, Me Élaine Francis, du bureau d’avocats Paradis-Lemieux-Francis de Bedford, leur avait donné l’assurance qu’ils avaient le droit de procéder de la sorte ;
  • une délégation de la Légion de Philipsburg, dont la présidente en uniforme militaire, Mme Symington, a déposé une lettre de soutien en faveur du DG et des conseillers qui avaient voté contre la résolution.

L’assemblée s’est dissoute d’elle-même dans le chaos le plus total, sans avoir été dûment levée. Les conseillers Charbonneau et Hauteclocque, de même que le maire Chamberlin ont fini par quitter les lieux.

Lors de l’assemblée suivante, le mardi 4 septembre, le vote sur la proposition de renvoi a été repris devant une centaine de citoyens. Cette fois, le conseiller Normand Litjens a voté en faveur du renvoi du DG.

 

 

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: