Annonce
Annonce
- Chaîne d'artistes -

Michel Guérin, artiste

Marc Thivierge

« Lorsqu’on prend le temps de regarder devant soi, on rencontre des gens sensibles, des êtres généreux, des créatifs, des personnes débrouillardes ayant des solutions souvent inusitées aux problèmes pouvant paraître insolubles », me dit l’ancien voisin qui a gardé contact avec moi. « Michel Y. Guérin est l’un de ceux-là. »

Michel Y. pour les intimes, n’est pas qu’un simple habitant de Saint-Armand. Depuis une quinzaine d’années, il en a fait sa municipalité de choix. Il est propriétaire de l’une des maisons faisant partie du circuit du patrimoine bâti de la municipalité*. « Tu sais, celle-là même qui trône au haut de la colline, surplombant le magasin général et la place de l’église. C’était, à l’époque, la maison du shérif. »

Michel Y. possède un bagage d’expériences dans des domaines variés qui, si on s’y attarde, se révèlent complémentaires. Il est passé d’ingénieur en bâtiment industriel à créateur de bijoux, puis à concepteur ainsi qu’à fabricant de meubles et de mobilier d’extérieur sur mesure. Le passé, le présent et l’avenir ont pour lui une chose en commun : la créativité. Aussi, il excelle dans la conception et la fabrication de sculptures de jardin. Ses principaux matériaux sont les matières recyclées, le bois et les métaux comme le Corten, un acier auto-patiné à  corrosion superficielle forcée.

Comme il aime travailler en collaboration, il s’est associé à des ébénistes, des soudeurs et des artistes issus de disciplines variées afin de donner corps à ses idées en alliant, par exemple, le bois au métal ou encore le métal à la pierre. Il collabore également avec des architectes pour la réalisation de projets divers. Dernièrement, il a participé à la réalisation de l’aménagement du grand escalier menant au belvédère Kondiaronk et au sommet du Mont Royal de Montréal. Les rampes sont de sa conception et fabrication**. Un projet dont la les délais serrés ont essoufflé l’équipe de production autour de l’artiste, me dit le voisin toujours à l’affût des menus détails.

La vie professionnelle commence souvent par la fréquentation d’une université. C’est le cas de Michel Y. Guérin qui, dans les années 1970, a étudié à la faculté de génie civil de l’université de Sherbrooke. À la fin de ses études, il devient évaluateur immobilier. Il acquiert rapidement des connaissances dans les domaines de l’expropriation et de la péréquation scolaire, deux modes d’évaluation qui l’ont beaucoup sollicité en début de carrière. Puis il change son fusil d’épaule et se lance dans la construction industrielle. C’est dans ce domaine qu’il œuvrera durant plusieurs années. Ses calculs serrés, son flair et ses connaissances lui ont permis de remporter un franc succès. Ses expériences lui sont fort utiles aujourd’hui.

Comme c’est parfois le cas chez certaines personnes à l’imagination fertile, Michel Y. s’intéresse à d’autres disciplines artistiques, dont la confection de bijoux. Comme cette activité nécessitait de nouvelles compétences, dans les années 1990, il s’inscrit à l’école de joaillerie de Montréal. L’étain, l’or et l’argent sont ses matériaux de choix. Au fil des ans et les profits s’accroissant, la production de bijoux est devenue plus qu’un hobby ; il a donc mis sur pied un réseau de distribution. Puis il a décidé de relever d’autres défis.

Michel produit aujourd’hui des meubles de jardin et d’intérieur sur mesure. Cet été, il ajoute à sa gamme la fabrication de sculptures de jardin. De plus, il accepte les commandes, dont certaines de grande importance, qui conviennent à la palette de ses matériaux de prédilection, soit le métal et le bois, selon les besoins ou les fantaisies du client.

Sous ses dehors réservés, ce gaillard discret, modeste même, cache une personnalité accueillante et généreuse, à l’humour peu commun et aux multiples talents.

*baladodecouverte.com/circuits/468/circuit-du-patrimoine-bati-de-saint-armand  

**https://www.facebook.com/JaimelemontRoyal/photos/a.169900896390371.33994.115183438528784/1263423330371450/?type=3&theater

 

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: