Annonce
Annonce
- Aînés -

Le web, c’est pas juste pour les jeunes !

L’an dernier, le Centre d’Action bénévole de Bedford et environs (CABBE) a offert aux aînés des cours de formation sur l’utilisation des tablettes numériques. À la surprise générale, ces activités ont connu un tel succès que le CABBE a dû multiplier les groupes et offrir des sessions supplémentaires. Contrairement à une croyance répandue, la révolution numérique n’intéresse pas que les jeunes. L’expérience des cours offerts par le CABBE démontre que les têtes grises savent aussi apprécier ces nouvelles technologies. La direction du CABBE annoncera la reprise des cours sur les tablettes numériques au début de 2017. En attendant, nous vous présentons ici un article sur la gestion des nombreux mots de passe nécessaires pour diverses applications numériques.

Résoudre le casse-tête des mots de passe

Les mots de passe peuvent nous rendre fous. Il en faut partout, pour chaque application. En moyenne, chacun de nous doit gérer environ 24 mots de passe ou davantage. Voici quelques conseils pour protéger vos données et votre identité contre le vol et la fraude sans y laisser votre santé mentale.

Bien que les experts semblent croire que les mots de passe sont éventuellement appelés à disparaître de l’univers numérique, nous n’en sommes pas encore là et il faut bien trouver des solutions pour survivre à ce nécessaire fléau.

 Choisir des mots de passe sécuritaires

On doit éviter d’avoir un seul mot de passe pour tous les sites et toutes les applications. Résistez à la tentation d’utiliser les dictionnaires de mots de passe offerts sur Internet, qui en recensent des milliers, voire des millions. Ils sont le fait de personnes malintentionnées qui veulent vous inciter à choisir des mots de passe faciles à « casser » afin d’accéder à vos renseignements personnels, utiliser votre carte de crédit ou voler votre identité. Ces hackers utilisent des logiciels capables de « casser » en quelques secondes un mot de passe mal conçu. C’est pourquoi il est préférable de suivre les quelques règles de base fournies ici pour en assurer la sécurité.

Il faut aussi changer régulièrement ses mots de passe, en fait aussi souvent que possible : le Barreau du Québec recommande à ses membres de le faire tous les mois.

Évitez de nommer de manière trop évidente un fichier contenant vos mots de passe, par exemple, « motsdepasse.doc ». Évitez aussi d’entrer ceux-ci dans le bloc-notes de votre cellulaire ou de votre tablette électronique. Il vaut mieux les noter à la main dans un cahier que vous conserverez dans un endroit éloigné de votre ordinateur.

Si vous fréquentez les réseaux sociaux, restez discrets et faites preuve de prudence. N’y mettez pas tout. Les hackers y colligent beaucoup de renseignements. Ils relèvent vos coordonnées, s’intéressent à vos voyages, à vos amis et connaissances et peuvent, ainsi, monter un bon dossier à votre sujet.

 Évitez :

 d’utiliser le même mot de passe pour toutes vos applications ;

  1. les mots de passe courts : ils devraient avoir au moins 8 caractères  ;
  2. les suites logiques (123456, abcdef), les noms ou prénoms, les noms de compagnies, les marques de commerce et les mots du dictionnaire (quelle que soit la langue) ;
  3. d’utiliser votre propre nom, celui de votre compagnie, de votre chien ou de vos enfants, votre date de naissance, votre adresse ou tout autre numéro d’identification personnelle qui se trouve sur votre passeport, carte d’assurance maladie, carte d’assurance sociale, permis de conduire, etc.

Utilisez :

 un minimum de huit caractères (plus c’est mieux) ;

  1. un mélange de chiffres, de lettres (minuscules et majuscules en alternance) et de caractères spéciaux, tels que « +_*@# %& ! » ;
  2. des mots inventés plutôt que ceux du dictionnaire ;
  3. des mots dont vous aurez remplacé certaines lettres par des chiffres ou des caractères spéciaux, suivant une logique de votre invention (évitez les substitutions déjà connues, telles que A=4, E=3, S=5, T=7 et I=1, les logiciels des hackers étant en mesure de les reconnaître en quelques secondes).

 Créer des mots de passe faciles à retenir

Composez une phrase ou un mot avec des chiffres et des lettres (majuscules et minuscules en alternance). On peut inventer une phrase du genre « aLarme_soNne_a_6:30 ». Puis créez un code personnel vous permettant de changer certaines lettres en chiffres ou en caractères spéciaux. Par exemple, « A=9 », « E=( » et « S= ; ». « aLarme_soNne_a_6:30 » devient alors « 9L9rm(_;oNn(_9_6:30 ». Un tel mot de passe ne sera certainement pas facile à « casser » par un hacker.

Il suffit alors de se rappeler la phrase ou l’expression choisie et le code de substitution de certaines lettres. Vous pourriez choisir une expression qui a un lien avec votre compte. Par exemple, une expression en lien avec l’argent pour votre banque en ligne. Lorsqu’il sera temps de changer de mot de passe, vous choisirez une nouvelle expression tout en gardant la même logique pour la modification des lettres. Pour vérifier la robustesse de vos mots de passe, rendez-vous sur le site www.passwordmeter.com.

Utiliser un gestionnaire de mots de passe

Un gestionnaire de mots de passe est un outil vous permettant de stocker vos mots de passe dans une base de données qui est cryptée de manière à ce que vous soyez la seule personne à y accéder. C’est particulièrement utile dans les cas où vous en avez plusieurs ; le mot de passe de la base de données devient alors le seul à mémoriser. Ces outils peuvent également comporter un module de génération aléatoire de mots de passe efficaces et parfaitement sécuritaires, dont il n’est pas nécessaire de se rappeler. Ils peuvent prendre la forme de services infonuagiques ou d’un logiciel installé sur un ordinateur, voire sur une clé USB.

Le mot de passe protégeant cet outil devrait cependant être choisi en fonction des normes de sécurité les plus rigoureuses, tel qu’indiqué ci-dessus, ca il donne accès à tous les autres. On peut télécharger de tels gestionnaires gratuitement sur Internet (KeePass Password Safe, par exemple) :

www.01net.com/telecharger/windows/Utilitaire/cryptage_et_securite/fiches/32003.html)

 

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: