Annonce
Annonce
- Des êtres et des herbes

La grippe A/H1N1 en feuilleton (2)

Annie Rouleau

L’aunée

Avoir un intérêt avoué pour la biogénétique virale ouvre la porte à des heures de plaisante recherche. Internet aidant, il va sans dire.  Il circule, au sujet de la grippe A/H1N1, beaucoup de suspicions et de questions, le virus ayant une forme génétique jamais rencontrée jusqu’alors. Nonobstant les théories sur ses origines, l’Influenza Virus A/H1N1 demeure un virus ; le corps humain n’est donc pas entièrement démuni devant lui. De plus, l’innocuité de la vaccination étant largement controversée, il est peut-être sage d’envisager des solutions alternatives.

Mais peu importe le système de soins choisi, soit officiel ou parallèle, la base de tout traitement réside d’avantage dans la conscience, la responsabilisation et la gestion de la peur. L’aspect rassurant d’aller au bureau du médecin se faire poser un diagnostic et remettre une prescription est important, et il doit être considéré lorsqu’on choisit de se soigner autrement. L’expérience et la connaissance sont des stratégies importantes qui permettent de répondre au besoin de sécurité personnel.

Des situations aigües mais bénignes peuvent très bien servir de terrain de pratique. Une blessure infectée par exemple. Il est possible de trouver dans les magasins de produits naturels des préparations d’herboristerie, antiseptiques et cicatrisantes qui, lorsqu’elles sont bien utilisées, aideront une plaie à guérir fort efficacement. Des extraits liquides, communément appelés teintures, comme Hydrastix de La Clef Des Champs, ou EchinaSeal® de St-Francis Herbfarm, agissent magnifiquement lorsqu’on les applique régulièrement sur une plaie. La régularité et la fréquence sont importantes. Traiter un trouble aigu requiert des interventions aux deux ou trois heures, jusqu’à amélioration. Badigeonner la zone affectée avec une ouate imbibée. Les résultats sont rapides et concrets, permettant du coup de vivre sans trop de risque une expérience concluante et rassurante, de surcroît.

On agit de la même manière avec les infections internes. Les mêmes produits peuvent d’ailleurs être utilisés. D’autres plantes, plus spécifiques à l’organe ou à la zone atteinte seront toutefois utiles. La grippe A/H1N1 se comporte jusqu’à présent comme une grippe saisonnière bénigne. Mais dans certains cas, le virus a tendance à s’installer dans les poumons, causant des infections allant jusqu’à la pneumonie. Des plantes pulmonaires sont donc à considérer, comme l’aunée (Inula helenium), en combinaison avec les antiseptiques précédemment nommés. L’aunée est utilisée depuis des temps immémoriaux pour les troubles respiratoires les plus graves. Elle stimule l’élimination du mucus, relaxe l’appareil respiratoire et, au final, tonifie la muqueuse. La plante active aussi le système immunitaire, ce qui la rend doublement intéressante en cas de grippe et d’infection virale.

L’aunée peut être préparée en décoction légère, soit une cuillérée à thé de racine sèche par tasse d’eau, bouillir une minute, puis laisser infuser dix minutes et filtrer. Boire deux tasses par jour pendant deux semaines. Il est aussi possible de trouver l’aunée en teinture dans certains commerces. L’extrait liquide appelé Respirafect ™, produit par St-Francis Herbfarm, est une magnifique combinaison de plantes antiseptiques et pulmonaires. L’aunée entre dans sa composition. Il est particulièrement indiqué en cas de grippe, de bronchite ou autre infection respiratoire. Son efficacité est indéniable.

Il y a de nombreuses alternatives au traitement des maladies. Faire un choix éclairé est une responsabilité individuelle et il existe une foule de ressources pour faciliter ce processus. Plusieurs herboristes thérapeutes, notamment, pratiquent dans la région. Vous pouvez communiquer avec notre regroupement à l’adresse suivante : herboristesasutton@gmail.com. Les produits mentionnés précédemment sont disponibles dans les magasins de produits naturels suivants : Au Naturel à Sutton, Verveine et cie à Cowansville, La Tisane à Bedford.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: