Annonce
Annonce
- Des nouvelles de Notre-Dame-de-Stanbridge -

La Fête dans l’rang, un événement écoresponsable

Carole Dansereau

L’équipe a laissé une empreinte écologique pratiquement nulle

À 14 heures, les fromages de Cornes et Sabots étaient tous vendus…

 Sur le rang Ange Gardien de Notre-Dame-de Stanbridge, régnait le 18 août dernier une animation digne des grands jours de fête ! Dès 10 h 30,  les premiers citoyens ont eu la chance de visiter cette nouvelle ferme caprine et de participer à différents ateliers proposés pour cette occasion. C’est ainsi qu’ils ont pu rencontrer Nicola Cunha et Jean-François Larche, les propriétaires de la fromagerie Cornes et Sabots, ainsi que d’autres jeunes entrepreneurs dans le domaine de l’agroalimentaire, et déguster leurs produits.

Ils ont également été surpris par la qualité des personnes ressources et par la générosité de leur propos lors des différents ateliers qui se sont déroulés tout au long de la journée. Plusieurs échanges constructifs et de nouvelles rencontres ont marqué cet événement.

C’est ainsi que la représentante de l’Union paysanne, madame Marie-Josée Renaud, venue expressément de Québec pour assister à cette journée, a pu échanger avec le président de l’UPA de Brome Missisquoi, monsieur Réjean Racine, dans le respect de leurs différends.*

Madame Renaud a notamment abordé avec monsieur Racine la question de la hausse du hors-quota d’élevage accordé aux petits entrepreneurs agricoles, comme cela se fait dans les autres provinces. L’ajout de petits animaux (poulets, dindes, porcs…) assurerait, selon l’Union Paysanne, un meilleur revenu au fermier en plus de contribuer à varier la fertilisation des sols. Comme le mentionnait madame Renaud, cela permettrait de réintroduire la paysannerie au Québec. On ne sait pas si cette demande recevra écho, mais chose certaine, d’autres pas ont été franchis ici à Notre-Dame-de-Stanbridge.

Paulette Vanier donnant un atelier sur la choucroute

Pendant que les adultes discutaient, les enfants, eux, exprimaient leur créativité sous la supervision de l’artiste Martine Bellavance. Charmés par ce décor bucolique et champêtre, de nombreux citoyens sont restés la journée entière à palabrer, à visionner la magnifique vidéo portant sur la vie de la ferme réalisée par deux citoyens de notre municipalité (Jacques de Ladurantaye et André Forte), à se délecter des plats offerts par la cantine des loisirs et, le soir, par La Fête dans l’rang, à visiter la ferme et la nouvelle fromagerie, et à observer et admirer les chèvres, les ânes, les poules, les canards, les cochons, les poussins et les dindes.

Comme plusieurs me l’ont rapporté, « on se sentait comme dans le bon vieux temps où l’on prenait le temps de vivre intensément le moment présent ».

Et pour clôturer cette fête, quoi de mieux qu’un souper servi sous le chapiteau par les bénévoles. Nous n’avons entendu que des commentaires positifs concernant les saucisses de porc et de chèvre transformées par le chef Robert Yan Marini du Marché Gendreault.

Enfin, chose dont le comité n’est pas peu fier, plus de 65 % des personnes présentes (au nombre de 210) ont apporté vaisselle et couverts, ce dans le but de réduire les déchets à la source. Pour les autres, des assiettes et verres compostables leur ont été proposés, achetés en collaboration avec le comité des loisirs, de même que des ustensiles en métal prêtés par la Fabrique. Voilà des exemples de collaboration extrêmement enrichissants et forts prometteurs pour l’avenir.

Enfin, tout au long de la journée, les gens ont pu découvrir en quoi consistait une toilette à compost, sans eau et ont été positivement étonnés par cette pratique écologique.

Ainsi, nous avons réussi à accueillir plus de 900 personnes avec une empreinte écologique pratiquement nulle (environ ½ sac destiné à l’enfouissement). Vraiment, un succès sur toute la ligne !

Nos remerciements aux 40 bénévoles présents lors de cette journée ainsi qu’à nos hôtes, Nicola et Jean-François. Et bien sûr merci aux citoyens de Notre-Dame-de-Sranbridge et des environs qui venez en si grand nombre à ce rendez-vous annuel. Sans votre participation, rien de tout cela ne serait possible. Vous êtes la bougie d’allumage qui donne au comité de développement stanbridgeois et à La Fête dans l’rang le goût de continuer !

Guillaume Frappier-Richard donnant un atelier sur le pain au levain

Nos remerciements à nos personnes ressources

Nicola Cunha, Jean-François Larche, Guillaume Frappier Richard, Paulette Vanier, Mikala Dicaire, Maryse Messier, la famille Asnong, Sylvie Poulin, Béatrice Travers, France Boulet, Martine Bellavance, Jacques de Ladurantaye et André Forte.

Nos remerciements à nos exposants

La Fromagerie Missiska, la Coopérative du Terroir Solidaire, Les Dragons de Saint- Ignace, la Coulée Suisse, le Sirop d’Antan, l’Union Paysanne, le journal Le Saint-Armand, Ma vie en main, la Cantine des loisirs de Notre-Dame-de-Stanbridge.

*NDLR : Fondée en 2001, l’Union paysanne propose une approche différente de l’agriculture, axée sur les petites fermes familiales et une implication plus active des citadins dans les processus décisionnels.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: