Annonce
Annonce
- In memoriam -

In memoriam

M. Hugh-Edward Batchelor

Je ne vous ai pas vus depuis fort longtemps
Ma vie fut occupée,
je n’avais plus de temps !
Mais j’ai pensé à vous,
à nos bonnes réunions
À nos pactes ruraux,
à nos projets géants…
Vous avez réussi Le Journal St-Armand Et c’est grâce à ce lien
que je me suis sentie
Isolée dans mon coin …
mais encore bien en vie !
Merci !

Marie-Hélène

À Mon mari
Hugh-Edward Batchelor (1920-2004)

Mon mari, mon homme,
mon compagnon
Tu es venu goûter la quiétude de la Falaise
Tu as trouvé une terre boisée que tu aimais
Et puis
Tu as trouvé la mort, un dimanche printanier.
Là où tu es parti,
la Falaise est plus vaste.
Il n’y a ni souffrances,
ni plaies, ni maladies.
Mon vœu est celui-ci :
Donne-moi, s’il te plait,
des forces et du courage
Car mon chagrin est grand,
plus grand que St Armand.
Au revoir Edouard,
Adieu mon Amoureux .

Marie-Hélène Guillemin-Batchelor
2, 7ième Avenue, La Falaise, St Armand

Mr. Gordon Guthrie

The team here at Le Saint-Armand wishes to express our deepest sympathies to the Guthrie family for the passing of Mr. Gordon Guthrie. He died peacefully at his home in Pigeon Hill on May 14, 2004.

L’équipe Le Saint-Armand désire exprimer ses plus sincères condoléances à la famille Guthrie à la suite du décès de M. Gordon Guthrie. Il s’est éteint paisiblement le 14 mai 2004, chez lui, à Pigeon Hill.

R. C.-N.

Mme Jeannine Blisiotis

En avril dernier, Jeannine Blisiotis, s’éteignait, laissant dans le deuil son époux Nikolas, sa fille Johanne et son petit-fils Nicolas Jr. Il faut souligner l’apport du couple Blisiotis à la vie de St-Armand puisqu’ils ont tenu, pendant une quinzaine d’années, la petite brochetterie grecque La Porte de Saint-Armand située sur leur propriété, chemin Dutch. En 1999, Jeannine et Nick fermaient le restaurant et, depuis, on pouvait les voir s’activer dans les vignobles où leur force de travail était appréciée, ou sillonner les rues de Bedford aux petites heures du matin, Nick au volant de la voiture, Jeannine sur le siège arrière, préparant les journaux à livrer de porte en porte. Car ce couple uni n’aimait rien tant que de travailler ensemble. L’équipe du Journal offre à la famille toutes ses condoléances.

P. V.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: