Annonce
Annonce
- Fibre optique -

Fibre optique : la pression monte !

Pierre Lefrançois

Le 18 décembre 2017, les politiciens étaient fiers de nous l’annoncer :

« À la vitesse de la lumière », qu’ils disaient. Euh… pas vraiment.

Nous l’avons souligné dans notre dernier numéro et nous devons insister de nouveau dans celui-ci : le déploiement de la fibre optique dans Brome-Missisquoi a pris beaucoup de retard, et c’est en raison de « la nonchalance et la mauvaise foi des gestionnaires de Bell Canada et d’Hydro-Québec ». Les retards sont principalement le fait de l’inconstance de Bell Canada dans l’émission des permis autorisant l’installation de la fibre sur ses poteaux et de la lenteur dont fait preuve Hydro-Québec à remplacer ou consolider les poteaux qui doivent l’être. Or, Hydro-Québec est une société d’État du gouvernement du Québec tandis que, de son côté, Bell Canada est soumise à l’autorité du CRTC, un organe du gouvernement du Canada.

C’est pourquoi, en avril dernier, nous demandions aux deux premiers ministres et aux deux députées locales d’intervenir auprès de ces sociétés dont les tergiversations injustifiées et injustifiables ont pour conséquence de priver la population du réseau de fibre optique pour le déploiement duquel les deux paliers de gouvernement ont accepté de débourser quelque 20 millions de dollars provenant des impôts des contribuables.

Comme le faisait remarquer Étienne Gingras, de la Société de développement de Saint-Armand, les citoyens et les entreprises d’ici auraient bien besoin d’une connexion Internet efficace et abordable en ces temps de pandémie où le télétravail, l’étude à distance et le commerce électronique s’imposent comme jamais.

Au niveau municipal, le mécontentement s’est fait sentir au début de mai, lorsque l’assemblée des maires de la MRC de Brome-Misssisquoi a adopté une résolution demandant aux gouvernements de Québec et d’Ottawa « de prendre toutes les mesures qui s’imposent afin d’accélérer l’accès à Internet haute vitesse pour tous les citoyens et entreprises et de réduire ou d’éliminer les délais d’émission des permis pour le déploiement de la fibre optique ». Les conseils municipaux des villes et des villages de toute la MRC ont été invités à adopter la même résolution lors de leurs assemblées du mois de juin (voir l’encadré « Résolution »).

Le 15 mai, Étienne Gingras alertait le bureau de la députée-ministre Isabelle Charest en signalant qu’Hydro-Québec avait attendu un an avant de changer un poteau trop court le long du chemin Saint-Armand. Cependant, on a encore tardé à migrer les fils à haute tension vers le nouveau poteau et les forts vents d’avril dernier ont causé un incendie sur le nouveau poteau, le rendant inutilisable. Or, cela rend impossible la complétion du réseau de fibre optique qui doit desservir Saint-Armand et les municipalités plus à l’Est. Le jour même, monsieur Gingras recevait le mot suivant de l’attachée politique de madame Isabelle Charest :

     Bonjour monsieur Gingras,

     Madame Charest, autant que le gouvernement, prend très au sérieux cet enjeu. Des rencontres ont lieu en ce moment pour faire accélérer le processus.

     Je suis dans l’attente de nouvelles concrètes dans les prochains jours et vous tiendrai informé.

    Cordialement,

    Johanne Gauvin, Conseillère politique
Directrice du bureau de circonscription

Le même jour, François Dorion, directeur général adjoint de la MRC de Brome-Missisquoi, faisait parvenir la lettre suivante Mélanie Destrempes, la responsable des relations avec les communautés chez Hydro-Québec :

Objet : Travaux de remplacement de poteaux à Saint-Armand – Situation hautement problématique

Bonjour Mme Destrempes,

Je communique avec vous aujourd’hui afin de trouver une solution rapide pour dénouer une situation problématique que la MRC et les citoyens de Saint-Armand vivent actuellement dans le cadre du déploiement de la fibre optique sur le territoire de la MRC.

 Il y a actuellement quelques poteaux du réseau local de distribution d’énergie à Saint-Armand, particulièrement en marge du chemin Saint-Armand entre la route 133 et le secteur de Pigeon Hill, qui nécessite une intervention d’Hydro-Québec afin de permettre à plusieurs centaines de citoyens de ce secteur d’avoir des services d’internet haute vitesse. Les délais actuels d’intervention pour ces poteaux sont actuellement inacceptables, autant de la part de la population concernée que des élus qui se sont engagés financièrement auprès des gouvernements. Il n’est pas nécessaire de débattre de l’importance d’avoir accès à ce service essentiel en pleine situation de pandémie.

Nous demandons donc à Hydro-Québec de pallier à cette situation rapidement en effectuant les réparations nécessaires au réseau dans Saint-Armand.

 Nous avons également eu l’information par Bell Canada qu’Hydro-Québec ne ferait pas les travaux nécessaires pendant la pandémie. Pouvez-vous également valider cette information auprès des personnes responsables ?

Je vous remercie de l’attention que vous allez porter à notre demande et vous souhaitons une agréable journée,

 Francis Dorion, Directeur général adjoint MRCBM

Le 1er juin, lors de l’assemblée du conseil municipal de Saint-Armand, Étienne Gingras informait les élus qu’il était possible de faire une demande de travaux en ligne sur le site web d’Hydro-Québec et sollicitait l’intervention de la municipalité dans ce sens. Caroline Rosetti, mairesse, lui a répondu : La municipalité va faire une demande de service à Hydro-Québec. Nous prenons vraiment à cœur cette problématique.

Faites pression sur d’Hydro-Québec !

 Depuis plus d’un an, du fait de sa nonchalance, Hydro-Québec bloque le déploiement de la fibre optique à Saint-Armand et vers les municipalités plus à l’Est. Mettons encore un peu plus de pression en l’inondant de demandes de service pour ce poteau. Si chacun de nos lecteurs se rend sur son site web pour déposer une demande, nous réussirons peut-être à accélérer les choses.

Cela ne concerne pas que les gens de Saint-Armand, mais aussi tous ceux des municipalités qui suivent sur la liste, notamment Frelighsburg et Dunham. Pour déposer une demande de service à titre de simple citoyen, rendez-vous à l’adresse suivante :

https://www.hydroquebec.com/sefco2016/fr/modification-installation-electrique.html

Remplissez le formulaire à l’écran (vos noms, adresse, téléphone, courriel, etc.) et, dans la case « Brève description des travaux demandés », inscrivez ce qui suit :

Remplacement du poteau T1LBG2, sur le chemin Saint-Armand, à Saint-Armand, QC, Urgent ! Demande déposée depuis plus d’un an. Nécessaire pour déployer la fibre optique dans la région. Merci.

 

 

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: