Annonce
Annonce
- Communiqué -

Deux ans plus tard : bons coups et défis

Le comité du Plan de relance socio-économique du pôle de Bedford a vu le jour il y a deux ans.  Depuis, des conseillers et des maires se rencontrent régulièrement dans le but d’échanger de l’information et de tenter de répondre aux attentes des quelques 7500 citoyens de la région. Le dynamisme des membres est évident.

La collaboration entre les municipalités, les gens d’affaires et les organismes communautaires contribue à l’avancement d’une région. Sous l’impulsion du comité de relance, le regroupement des gens d’affaires de Bedford a repris ses activités de réseautage. Un nouveau conseil d’administration a été formé et se trouve sous la présidence d’Angeline Tanguay.

Pressions en matière de santé

Au cours des trois dernières années, la population de la région a assisté à la perte d’une cinquantaine de places en résidences pour personnes âgées. Le départ de plusieurs médecins de famille et, plus récemment, la menace de la fermeture de la clinique médicale de Bedford constituent des sources d’inquiétudes. Grâce aux efforts du comité de relance, les municipalités du pôle ont envoyé au CIUSSS de l’Estrie et aux députés de Brome-Missisquoi des résolutions visant à dénoncer la situation. La FADOQ de Bedford et la fondation Lévesque-Craighead se sont mobilisées afin que cesse l’effritement des services de proximité. Parallèlement, un groupe de citoyens (les Amis de la clinique) s’est formé dans le but de préserver celle-ci.

Les défis qui attendent le comité de relance correspondent aux attentes de la population, qui souhaite que les municipalités travaillent ensemble. Rappelons que, en 2021, une consultation citoyenne avait permis à 1300 citoyens de s’exprimer sur l’état socio-économique du pôle de Bedford, entraînant la création du comité. Depuis, plusieurs initiatives ont vu le jour, dont la création et la diffusion d’un calendrier des activités du pôle et l’inscription de notre région dans le Guide touristique 2024 de Brome Missisquoi.

À la mi-avril, le comité de relance réunissait à Saint-Ignace une quarantaine de gens d’affaires, d’élus municipaux et de représentants d’organismes qui ont pu assister à une conférence portant sur l’expansion du parc industriel de Bromont. À noter que les municipalités du pôle ressentiront les effets de l’arrivée de centaines de travailleurs dans les nouvelles usines de technologies numériques.

L’ombre au tableau

Cependant, des élus sont réticents à s’impliquer. La municipalité de Stanbridge Station s’est d’ailleurs retirée du comité de relance. Cependant, la transparence des échanges et la volonté des municipalités à opter pour la confiance plutôt que pour la concurrence, devrait continuer à porter ses fruits.

Le pôle de Bedford est composé des municipalités de Bedford, du Canton de Bedford, de Stanbridge Station, de Pike River, de Notre-Dame de Stanbridge, de Saint- Armand et de Saint-Ignace-de-Stanbridge et de Stanbridge East. Le comité de relance du pôle est présidé par Daniel Tétreault, maire de Notre-Dame-de-Stanbridge. Caroline Rosetti, mairesse de Saint-Armand, occupe le poste de vice-présidente.

Survol des actions :

  • Adhésion des municipalités à la plateforme numérique Anekdote afin de publiciser les attraits du pôle ;
  • Juin 2023 : lancement de la saison touristique de Brome-Missisquoi à Notre-Dame de Stanbridge ;
  • Publicité du pôle de Bedford dans le Guide touristique 2024 de Brome Missisquoi ;
  • Création d’un nouveau logo et d’un calendrier des activités du pôle ;
  • Relance des activités du regroupement des gens d’affaires de Bedford et région ;
  • Rencontres de multiples regroupements et intervenants en soins de santé ;
  • Résolutions d’appui des municipalités pour réclamer un meilleur accès aux soins de santé dans le pôle ;
  • Partage d’information sur les règlements municipaux pour améliorer la flexibilité dans l’offre de logement ;
  • Appui au Carrefour Culturel de Saint-Armand afin d’acquérir de l’équipement pour des expositions fixes et itinérantes ;
  • Tenue d’une conférence sur les répercussions dans nos municipalités de l’expansion du parc industriel de Bromont ;
  • Tenue de 17 rencontres ayant permis d’échanger sur divers sujets de préoccupations : survie du bureau de la SAAQ, réfection de l’église de Notre-Dame-de-Stanbridge, financement du Musée Missisquoi de Stanbridge East, réfection du quai de Saint-Armand (secteur Philipsburg), etc.

 

 

  • Autre

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: