Annonce
Annonce
- Gens d'ici -

Des armandois de cœur à Magog

Francis Bolte

Photo : Johanne Ratté

Il existe un pouvoir surprenant et magique : quand on a vécu à Saint Armand et qu’on va vivre ailleurs, on reste pour toujours un Armandois.

C’est au hasard d’une visite touristique à Magog que nous avons rencontré Peter Hamilton, qui a vécu une vingtaine d’années à Saint-Armand. Peter et sa femme nous avaient chaleureusement accueillis lors de notre arrivée à Saint-Armand et nous leur en sommes restés grandement reconnaissants.

À Magog, nous avons profité de leur connaissance de la ville pour visiter avec eux les écoles et la grande église reconvertie en belle bibliothèque. Comme ils travaillent tous deux à la commission scolaire de Magog, ils en connaissent tous les secrets ! Puis nous sommes allés admirer la station de ski du mont Orford et son magnifique centre d’art. Si l’on compare avec notre village, il y avait beaucoup de monde, dont la plupart étant des touristes, plein d’activités et beaucoup de restaurants. Nous nous sommes arrêtés un moment au magnifique belvédère d’observation, d’où l’on a une vue splendide du lac Menphrémagog. Nous en avons profité pour donner à nos amis des nouvelles de Saint-Armand, de la nouvelle gestion du magasin général, du village déjà bien fleuri… car le printemps est bien plus tardif à Magog que chez nous. Notre conversation s’est poursuivie en anglais et je vous laisse lire ce que Robin Collyer, la femme de Peter, avait à dire sur leurs années passées à Saint-Armand.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: