Annonce
Annonce
- Des nouvelles de Saint-Armand -

Coup de théâtre au conseil municipal

Pierre Lefrançois

Lors de l’assemblée ordinaire du 4 juin dernier, le maire Brent Chamberlin et le conseiller Jacques Charbonneau étaient absents, le conseiller Dany Duchesneau agissant comme maire suppléant, tel que prévu au programme du conseil.

La conseillère Caroline Rosetti a expliqué que « la majorité des cinq conseillers présents voulaient faire une demande de soutien auprès du Ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du Territoire (MAMOT) afin de prendre les mesures nécessaires pour rétablir une bonne communication au sein de l’équipe en demandant l’intervention d’un médiateur ministériel, parce que la dynamique n’est pas celle souhaitée après sept mois de travail en équipe ».

Madame Rosetti n’a jamais prononcé les noms des deux absents et s’est discrètement abstenue de donner des détails concernant les problèmes de « communication » auxquels elle a fait allusion, mais on peut raisonnablement en déduire que le style de gestion ou de « communication » du maire et du conseiller Charbonneau n’est pas perçu comme étant « adéquat » et ne permet pas un « fonctionnement d’équipe efficace ». D’où la résolution visant à demander l’intervention d’un médiateur/accompagnateur afin de rétablir les échanges fructueux au sein de l’équipe.

Les conseillers présents ont également adopté une résolution appuyant la proposition de la Société de développement de Saint-Armand (SDSA, un organisme citoyen à l’origine du déploiement de la fibre optique dans la MRC de Brome-Missisquoi) qui souhaite se pencher sur un projet de développement du secteur autour du quai de Philipsburg.

Rappelons que celui-ci a récemment subi des dommages importants qui sont attribuables à des phénomènes météorologiques exceptionnels, mais qui se reproduiront probablement de plus en plus souvent. Le conseil municipal a d’ailleurs dû se résoudre à ériger une clôture afin de condamner l’accès au quai pour des raisons de sécurité publique. Il semble que l’armature d’acier qui retient le roc et le béton de la jetée soit à ce point détériorée que l’endroit serait désormais dangereux.

Il y a une vingtaine d’années, le gouvernement fédéral cédait le quai à la municipalité. Denis Paradis, député fédéral de Brome-Missisquoi, déclarait récemment : « Ottawa n’a pas de programme pour ce genre de problème. Il serait sans doute plus facile de trouver du financement si les travaux de mise à niveau du quai municipal et de l’avenue Champlain étaient réalisés dans le cadre d’un projet de développement plus vaste, axé sur la mise en valeur du lac. »

La Société de développement de Saint-Armand tiendra une assemblée publique à ce sujet le 26 juin prochain, à la Légion de Philipsburg.

 

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: