Annonce
Annonce
- Patrimoine -

Clin d’oeil sur notre patrimoine « débâti »

Le Missiquoi
Dominic Soulié, coordonnateur du Centre historique de St-Armand

Qui se souvient de l’ancienne caserne des pompiers de Philipsburg, située rue Philips et démolie en 1995 ?

Hugh Symington, aujourd’hui retraité, fut capitaine des pompiers de Philipsburg pendant 35 ans et ce, à partir de 1949. Il nous révèle que « la vieille station de pompier » fut bâtie à partir d’une écurie, celle de la maison de M. Allen qui à l’époque était le directeur de la carrière de marbre. Vers la fin des années 1930, la maison de M. Allen est rasée par les flammes. Le terrain est nettoyé et l’écurie transformée en caserne de pompier par les frères Johnson, réputés charpentiers du coin. La tour de 50 pi de haut, toute en bois, avec escalier intérieur pour suspendre les boyaux d’incendie afin de les faire sécher, construite, elle, par les Coupal d’Henryville. Des poulies étaient accrochées tout en haut pour faciliter l’opération. M. Symington se souvient que le tout fonctionnait parfaitement, car en ouvrant les fenêtres du haut, il se produisait une bonne ventilation ascendante et les boyaux séchaient rapidement. Il nous dit aussi en riant se souvenir des pigeons, qui adoraient venir s’installer dans le haut de la tour …

Plusieurs regrettent la disparition de ce bâtiment particulier, avec sa haute tour caractéristique. Et ceux qui ont osé monter les solides escaliers jusqu’en haut se souviendront toujours de la vue incomparable qu’ils eurent pendant un instant privilégié, du haut de cet observatoire.

Selon plusieurs témoignages, le démolisseur eut beaucoup de difficulté à en venir à bout car elle était bâtie solidement. Un citoyen du village, Mark Fournier, se souvient encore de cette journée avec amertume. Il n’est pas prêt de l’oublier, d’autant plus qu’il monta et filma de la tour « pour la postérité » …

Comme plusieurs, il avait le sentiment que quelque chose d’important était en train de disparaître, et qu’on le regretterait un jour. Et vous ? Regrettez-vous la démolition de l’ancienne caserne de Philipsburg ?

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: