Annonce
Annonce
- Patrimoine -

La tournée des églises frontalières (2)

Jean-Pierre Fourez et Monique Dupuis, d’après des documents de la S.H.P.F

Intérieur de l’église anglicane St Paul  (Photo : S.H.P.F Archives)

Le numéro précédent du Saint-Armand, vol. 6 no 6 juin-juillet 2009, vous montrait le panneau installé devant l’église catholique Saint-Philippe de Philipsburg.  Aujourd’hui , nous vous présentons celui qui se trouve devant l’église anglicane St. Paul de Philipsburg. Suivront, dans les prochains numéros, ceux de l’église unie de Philipsburg, de l’église catholique Notre-Dame-de-Lourdes de Saint-Armand, de l’église anglicane St. James the Less de Pigeon Hill, de l’église anglicane Bishop Stewart Memorial of the Holy Trinity et de l’église catholique Saint-François d’Assise, ces deux dernières à Frelighsburg. Quelle belle occasion d’allier ballade et culture !

Église anglicane St. Paul

L’église actuelle St. Paul est la troisième du nom à desservir la paroisse  anglicane de Saint-Armand-Ouest depuis 1810. La première, parrainée par l’Honorable et le Très Révérend Charles James Stewart, est construite en 1810-1811. C’était une église en bois avec un toit en pente que surmontait un petit clocher. Le 22 avril 1843, lors d’un violent orage, le vent arrache  le clocher qui dans sa chute transperce le toit de l’église.

The  stainglass windows in the St Paul’s Anglican Church  (Photo : s.ah.p.f./Nicole Dumoulin)

Pour des raisons pratiques, les autorités ecclésiastiques décident de reconstruire l’église dans le village sur les lots 4 et 5 cédés par James Taylor au Révérend Whitwell. Cette nouvelle église de briques est consacrée par le Très Révérend George Jehoshaphat Mountain le 30 juillet 1846.

Jugée trop grande pour les besoins de la communauté anglicane et non conforme aux idéaux de son recteur Frank Allen, celui-ci décide de la démolir en 1895.

Le 29 septembre 1896, le Très Révérend William Bennett Bond procède à la pose de la pierre angulaire de la nouvelle construction. L’église est ouverte le 12 septembre 1897, lors d’une cérémonie sous l’égide du Vénérable Archidiacre Mills et du Révérend AC. Wilson, recteur de la paroisse. La consécration de l’église a lieu le 20 juin 1903 par le Très Révérend James Carmichael.

L’église, aux fondations de pierres et aux murs de briques rouges provenant en partie de la deuxième église, est d’inspiration néogothique. De simples contreforts ornent les murs et son toit est en ardoise. Son orientation est-ouest est conforme à la tradition ecclésiologique. Du côté nord se trouve une entrée sous forme de tour qui abrite le clocher. La fenestration de son dernier étage présente une charpente de bois typique où l’on a intégré des abat-sons.

À l’intérieur, dans la nef, on remarque un plafond dont les poutres sont apparentes et ornées de blochets travaillés. On note la présence d’un chœur plus étroit et surélevé par rapport à la nef. Le maître autel, offert par le Révérend A. French de Montréal, est la réplique exacte de celui de l’église St John the Evangelist de Montréal. Deux lutrins, en chêne, dont l’un en forme d’aigle servant, ont été sculptés par J. H. Rosenberger. Le vitrail, œuvre du maître verrier J.C. Spence de Montréal, avait été donné par la veuve du Révérend H. Montgomery à l’église précédente en 1892 ; il a été replacé derrière le maître autel.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: