Annonce
Annonce
- Patrimoine -

Église catholique Notre-Dame-de-Lourdes

l’église Notre-Dame-de-Lourdes (photo : http://grandquebec.com)

Le 10 septembre 1872, l’abbé Frédéric Gigault, curé de Bedford, reçoit l’autorisation de l’évêché d’acquérir un terrain dans le but d’y construire une chapelle. Une parcelle de terre est donc achetée de monsieur Charles N. Smith le 25 février 1873 pour la somme de 250 $. La petite église est érigée dans la même année au coût de 2 250 $. L’abbé Gigault et son successeur l’abbé Elphège Gravel vont y assurer une desserte régulière. Le nombre grandissant de paroissiens justifie l’érection canonique de la paroisse Notre-Dame-de-Lourdes par Monseigneur Louis-Zéphirin Moreau le 6 septembre 1878.

Le 7 mars 1926, un incendie détruit la chapelle. Grâce au dévouement des paroissiens, les objets sacrés furent sauvés. C’est avec courage et générosité que l’on reconstruit la nouvelle église. La fabrique fait appel à l’architecte Joseph-Henri Caron pour la reconstruction de l’église incendiée et c’est le maître d’oeuvre Antoine Asselin de Montréal qui obtient le contrat en août 1926 pour la somme de 27 000 $.

Le clocher en façade forme saillie et supporte une lanterne carrée, coiffée d’une petite flèche. La lanterne ouverte sur les quatre faces est ceinturée d’un garde-corps. Elle abrite une cloche fabriquée par l’entreprise C.E. Morrissette Limitée de Québec. La cloche est bénie en juin 1927. Toujours en frontispice, une niche loge une statue de la Vierge Immaculée et deux clochetons ornent les extrémités de la façade.

Intérieur de l’église Notre-Dame-de-Lourdes (Photos : S.H.P.F/Nicole Dumoulin)

L’intérieur remarquable par sa sobriété s’ouvre sur une nef à trois vaisseaux.

Le plafond central forme une voûte en plein cintre lambrissée de bois peint. Des colonnes supportent des arcs et séparent la nef centrale des collatérales aux plafonds également lambrissés. Ces colonnes d’inspirations classiques se terminent par des chapiteaux ouvragés avec volutes et feuilles d’acanthe. L’autel et les lambris qui couvrent le bas des murs du chœur en hémicycle sont de marbre. Tous ces marbres ont été donnés par la Missisquoi Marble and Stone de Philipsburg. Chacune des quatorze stations du chemin de croix est associée à un donateur particulier. Toutes les fenêtres de l’église sont ornées d’un linteau arrondi semi-circulaire chapeauté d’une clé de voûte contrastante à l’extérieur et laissent passer une belle lumière.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: