Annonce
Annonce
- Des nouvelles de votre journal -

Le journal Le Saint-Armand a 15 ans !

Pierre Lefrançois

Il y a exactement quinze ans, dans un village rural en perte de vitesse, naissait un petit journal communautaire. Nous pensons qu’il y a lieu de rappeler brièvement l’histoire peu commune de cette publication.

En 2003, quelques citoyens de Saint-Armand décident de fonder un journal de village qui serait distribué gratuitement, six fois l’an, dans toutes les maisons de la petite municipalité.

Surprise ! Les gens des villages voisins en voulaient aussi : dès le début, le journal a donc été distribué gratuitement dans des points de chute des alentours. Le Saint-Armand répond à un besoin, celui d’un média qui parle du territoire, de ceux qui y vivent, de leurs activités et de leurs préoccupations. Devant la dévitalisation qui frappe les petites communautés rurales, les crises économiques qui se succèdent, la « montréalisation » de l’information, les gens d’ici sentent le besoin de se rapprocher les uns des autres et prennent conscience de la valeur de leur patrimoine commun.

La croissance

Dès avril 2012, le journal est donc tiré à 7000 exemplaires et distribué dans les résidences de dix municipalités. Le territoire desservi, que nous appelons l’Armandie, comprend les municipalités de Saint-Armand, Pike River, Bedford, Bedford Canton, Notre-Dame-de Stanbridge, Stanbridge Station, Stanbridge East, Saint-Ignace, Dunham et Frelighsburg.

Propriété du journal

Le Saint-Armand est la propriété des membres de l’organisme à but non lucratif (OBNL) qui le gère. Il s’agit d’une institution communautaire au service des gens d’ici. Tous les citoyens majeurs qui résident dans l’une ou l’autre des municipalités de l’Armandie peuvent devenir membres de l’OBNL. Lequel organisme est dirigé au quotidien par neuf bénévoles élus par les membres, qui se réunissent une fois l’an lors de l’assemblée générale annuelle. Bon an mal an, de 100 à 200 membres paient leur cotisation annuelle de 25 $. De plus, quelques dizaines de personnes collaborent, d’une manière ou d’une autre, à la production du journal et à la bonne marche de l’organisme.

Le but de l’organisme est d’offrir à la population de l’Armandie un journal indépendant, honnête et intelligent, qui reflète son identité et ses préoccupations. Nous jouons un rôle essentiel et indispensable qui a quelque chose à voir avec la démocratie, une valeur qui nous est chère et qu’il nous importe de protéger avec énergie.

Financement du journal

Présentement, les coûts annuels de production, de distribution et de gestion sont d’environ 50 000 $. Quant aux revenus, ils se répartissent à peu près comme suit : 33 000 $ en ventes de publicité, 18 000 $ en subventions gouvernementales, 3 500 $ en cotisations annuelles des membres et 500 $ en dons divers. Étant donné ce budget, il va de soi que l’organisation ne fait pas de profit et qu’une grande partie des tâches sont effectuées par des bénévoles ou, au mieux, par des personnes maigrement rémunérées. Le but n’est d’ailleurs pas de générer des profits mais bien de produire et de distribuer un journal destiné à informer la population. De par sa structure, l’OBNL n’a ni actionnaires désireux de toucher des dividendes, ni personnel grassement payé, ni salariés richement rémunérés. Personne ne s’est jamais enrichi dans cette improbable aventure et cela ne se produira pas.

Mais, comme c’est le cas pour tous les médias, le modèle d’affaires traditionnel qui fait reposer tout le financement sur les ventes de publicité ne fonctionne plus. Il faut donc trouver d’autres sources de revenus pour assurer la pérennité du journal.

Les municipalités soutiennent Le Saint-Armand

C’est pourquoi le conseil d’administration du journal, avec l’appui du directeur général de la MRC de Brome-Missisquoi, a demandé aux dix municipalités de l’Armandie d’apporter leur appui financier à la publication du journal. Presque toutes ont répondu de manière positive. Voici le montant de leur contribution respective :

Ville de Dunham           500,00 $
Ville de Bedford             268,75 $
Saint-Armand                 253,75 $
Frelighsburg                   225,00 $
Saint-Ignace                   200,00 $
Pike River                        100,00 $
Stanbridge East              100,00 $
Notre-Dame                      78,00 $
Stanbridge-Station          50,00 $
Canton de Bedford             0,00 $

               TOTAL         1775,50 $

Nous remercions les municipalités participantes d’avoir ainsi reconnu la valeur du rôle que joue le journal pour l’ensemble des communautés de l’Armandie et nous souhaitons qu’ils répètent la chose chaque année.

Cependant, les besoins dépassent de beaucoup les sommes consenties à ce jour et il faudra trouver davantage de fonds pour assurer la survie du journal. Nous en appelons donc aux citoyens, aux institutions locales, aux élus des instances municipales, régionales, provinciales et fédérales, aux gens d’affaires de la région, à la conscience de chacune des personnes qui occupent ce territoire, y vivent et en tirent profit. Votre journal a besoin de vous. Nous y arriverons collectivement si un plus grand nombre de nos lecteurs deviennent membres et paient leur cotisation annuelle de 25 $, si les commerçants, les gens d’affaires et les responsables des institutions locales sont plus nombreux à acheter de la publicité dans nos pages, si les gouvernements de tous les paliers nous accordent davantage de subventions, si ceux et celles qui en ont les moyens nous soutiennent par des dons.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: