Annonce
Annonce
- Culture -

La conservatrice accroche ses gants blancs

Photo :  Heather Darch, conservatrice du Musée Missisquoi, a pris sa retraite en décembre. (Photo : gracieuseté SHM)

Pendant 30 ans, il y eu une réelle histoire d’amour entre la conservatrice du Musée Missisquoi et sa collection d’objets historiques, mais Heather Darch a décidé de prendre sa retraite, affirmant que c’est le meilleur moment. Pour elle, l’histoire et le patrimoine local constituent une véritable passion. Elle est une source de connaissances sur l’histoire locale et a largement partagé son savoir tout au long de sa carrière. « J’ai le sentiment que j’ai fait tout ce que je pouvais, confie-t-elle. J’ai été impliquée dans plusieurs merveilleux projets au musée, mais je pense qu’il est maintenant temps de passer le flambeau à quelqu’un d’autre pour qu’il le porte à son tour. » La personne qui la remplacera n’a pas encore été choisie.

« Durant trente bonnes années comme conservatrice, Heather a pris grand soin des objets qui composent l’histoire et le patrimoine du comté de Missisquoi », explique Bill Evans, président de la Société d’histoire de Missisquoi. Dès le début de son mandat, elle a mis en place des politiques et des plans stratégiques qui ont guidé le musée vers des pratiques exemplaires. Elle a apporté des améliorations en matière de soins à apporter aux objets qui composent la collection du musée. Avec les membres du conseil d’administration, les bénévoles et le personnel, elle a entrepris de nombreux projets, notamment l’extraordinaire exposition à la Grange Walbridge et la création d’une présentation interactive au magasin général Hodge de Stanbridge East. Elle comprend l’importance de l’histoire et du patrimoine local, et dit avoir été soutenue tout au long de sa carrière par une communauté tout aussi passionnée.

Elle a écrit et présenté de nombreuses conférences sur l’histoire de la région et a monté de nombreuses expositions intéressantes et informatives. Toutefois, elle croit que le moment est venu pour elle de prendre une direction différente et de se consacrer à de nouveaux projets, notamment avec le Réseau du patrimoine anglophone du Québec. Elle prévoit continuer à soutenir le musée et laisse même entendre qu’elle pourrait éventuellement s’impliquer de nouveau comme bénévole dans le futur. « Elle a fait un travail incroyable, a déclaré la secrétaire exécutive Pamela Realffe. Il faut tellement de créativité pour faire ce qu’elle fait depuis autant  d’années. Elle va être difficile à remplacer. »

Selon le président de la Société d’histoire de Missisquoi, « Heather nous a assurés qu’elle sera toujours disponible pour donner un coup de main si nécessaire et cela en dit long sur son caractère et son engagement envers la préservation de l’histoire dans le comté de Missisquoi ».

 

 

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: