Annonce
Annonce

Une troisième édition pour le FeFiMoSa

François Renaud

Micheliene Lanctôt, marraine du Festival  (Photo : FeFiMoSA)

Lors du long congé de la Fête du travail, les 31 août, 1er et 2 septembre prochains, Saint-Armand redeviendra, pour la troisième année consécutive, la capitale incontestable du cinéma en Estrie.

Rappelons que, depuis la fin de l’été 2005, Josée Beaudet, Charles Binamé, Raôul Duguay, Guy Édoin, Michael Fukushima, Jacques Godbout, Yves Langlois, André Leduc, Jean Pierre Lefebvre, mettent leur génie au service de leurs concitoyens en fournissant la matière première de notre grande fête annuelle du cinéma. Comme tout ce « beau monde » habite en permanence ou non à Saint-Armand, c’est tout naturellement que nous avons baptisé notre événement le Festival des Films… du Monde de Saint-Armand (FeFiMoSA).

À l’occasion de cette troisième édition, nos cinéastes fondateurs ont eu « carte blanche » pour inviter leurs amis et collègues réalisateurs, afin que notre public découvre ou redécouvre non seulement le travail de ses cinéastes locaux, mais également celui des Serge Giguère, Benoît Pilon, Philippe Falardeau, Roger Frappier, Jacques Leduc ou Gérard Le Chêne.

Comme Micheline Lanctôt, notre célèbre voisine de Frelighsburg, a généreusement accepté la lourde responsabilité d’assumer le titre de marraine de notre festival, elle occupera une niche privilégiée dans notre programmation : le samedi et le dimanche, les cinéphiles pourront rencontrer Mme Lanctôt et visionner les deux films qu’elle a choisi de nous présenter : Le piège d’Issoudun et le Mythe de la bonne mère.

De plus, notre jeune public ne sera pas en reste puisque, grâce à la complicité de OASIS, le FeFiMoSA est en mesure de lui proposer une programmation conçue sur mesure par la direction du Festival International du Film pour Enfants de Montréal. Au cours des matinées du samedi et du dimanche, les parents et leur progéniture pourront donc fréquenter les salles Omya ou Graymont et visionner ce qui se fait de mieux en matière de cinéma jeunesse et ce, tout à fait gratuitement, tout en dégustant des jus OASIS à volonté.

Entre deux séances de cinéma, nos festivaliers pourront également visiter la Galerie L. L. Lozeau et y admirer une exposition de photographies présentée par l’ARRQ1 en collaboration avec la maison d’édition Les 400 Coups. Formée d’une trentaine de portraits de réalisateurs québécois, cette exposition est l’œuvre du réputé photographe Bertrand Carrière.

Bien sûr, pour rester fidèle à une bonne habitude qui est en voie de devenir une tradition, les fins de soirées « fefimosiennes » seront franchement hot, sous le Chapiteau DESJARDINS : bar, musique endiablée et danse jusqu’à épuisement des troupes.

Alors, n’oubliez pas…le Festival des Films… du Monde de Saint-Armand est d’abord votre festival, gens de Saint-Armand ; alors invitez la parenté et vos amis, et venez nombreux, on vous attend les 31 août, 1er et 2 septembre !

1. Association des Réalisatrices et Réalisateurs du Québec, dont Jean Pierre Lefebvre, un de nos cinéastes fondateurs, est le président.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: