Annonce
Annonce
- Aînés -

LES AÎNÉS EN ARMANDIE

La rédaction

Neuf des dix municipalités qui forment l’Armandie ont entrepris  une démarche dans le cadre du programme Municipalité amie des aînés (MADA) du gouvernement québécois. Administré par le ministère de la Famille et des Aînés, ce programme vise à aider les municipalités à se doter d’infrastructures visant à répondre aux besoins de leur population vieillissante. Le nombre des résidents de 60 ans et plus est en croissance rapide dans notre région et cette réalité démographique amène les autorités à repenser les aménagements et les services pour tenir compte d’une situation qui nous était inconnue jusqu’à tout récemment.

En effet, jamais les personnes âgées de soixante ans et plus n’ont été aussi nombreuses. Il s’agit de favoriser leur participation à la vie de la communauté, de leur offrir la possibilité de mener une vie active et saine tout en leur permettant de vivre à domicile aussi longtemps que cela leur est possible.Vol12no5_avril_mai_2015_6

Seule la ville de Dunham n’a pas encore entrepris la démarche MADA, mais le conseil municipal entend s’y mettre dès que possible. D’ailleurs, cette municipalité contribue déjà à un intéressant projet de jardin et de cuisine collectifs intergénérationnel (voir l’article à la page 8).

Désormais, dans chacun de ses numéros, le journal Le Saint-Armand consacrera quelques pages aux services offerts aux aînés de la région et aux nouvelles concernant le vieillissement et les aînés dans notre communauté. Au cours des prochains mois et durant les années qui viennent, les politiques récemment adoptées par les diverses municipalités entraîneront la mise sur pied d’une foule d’activités et une offre diversifiée de nouveaux services offerts aux citoyens vieillissants de la grande Armandie. Et nous en rendrons compte dans votre journal.

Lors du lancement de la démarche collective MADA Christelle Bogosta
Lors du lancement de la démarche collective MADA
(photo : Christelle Bogosta)

Une politique municipale des aînés

Les huit conseils municipaux du consortium créé autour de la ville de Bedford ont élaboré un plan d’action qui sera mis en place au cours des trois prochaines années afin de donner suite aux préoccupations exprimées par les aînés. Chacune des municipalités a ainsi adopté une politique municipale des aînés dont les grandes lignes ont été dévoilées en octobre dernier lors du lancement de la démarche collective MADA à Notre-Dame-de-Stanbridge.

Dans le document conjoint produit pour l’occasion, on découvre notamment que pas moins de 1730 personnes de 60 ans et plus vivent dans l’une ou l’autre de ces municipalités (soit près de 26 % de la population) et que, parmi elles, on trouve autant d’hommes que de femmes. Or, au cours des prochaines années, le nombre de personnes âgées augmentera considérablement dans ces huit municipalités.

Cela pose de nombreux défis. Il faut s’attendre à une pression accrue sur le système de santé et de services sociaux, pression qui survient dans une période de restrictions budgétaires importantes. Étant donné le caractère rural de la région, les défis liés au transport sont importants, les personnes en perte d’autonomie ayant de plus en plus de mal à se déplacer. Une demande accrue de logements adaptés se fera sentir. Ceux qui sont adéquats se trouvent surtout dans la ville de Bedford. On estime que 42 % des aînés de la région souffrent déjà d’une incapacité limitant leur mobilité, ce qui signifie que le transport et le logement adaptés constituent un besoin immédiat.

Le vieillissement accéléré observé dans la région laisse entrevoir une pression accrue sur les aidants proches et le besoin de mettre en place divers services de soutien domestique : ménage, lessive, entretien, réparation, accompagnement, aide à la toilette, cuisine, popote roulante, etc. D’ailleurs, l’isolement des aînés est une réalité à laquelle il faut rapidement prêter attention puisque 38 % des personnes de 75 ans et plus vivent seules.

Vol12no5_avril_mai_2015_9 Vol12no5_avril_mai_2015_10 Vol12no5_avril_mai_2015_8

Politique Frelighsburg

Toute la population de Frelighsburg est invitée à assister au lancement de la politique municipale et du plan d’action pour les aînés que la municipalité a récemment adoptés.   L’événement aura lieu dans le cadre du Marché Fermier le samedi 30 mai à 11 heures, sur le site de l’hôtel de ville de Frelighsburg. Une occasion de découvrir les producteurs locaux tout en se donnant « le GOÛT de bien vieillir à Frelighsburg ».

Vol12no5_avril_mai_2015_13Diverses activités festives viendront souligner les engagements pris par la municipalité et par différents partenaires locaux envers les aînés : musique des années 1970, activités autour du thème du tricotin, léger goûter, etc.  M. le maire Jacques Ducharme, de même que la conseillère responsable des aînés, Mme Marie-France Moquin, seront heureux de vous présenter les engagements pris par la municipalité pour les trois prochaines années. Les personnes ayant participé à la consultation qui s’est déroulée en octobre dernier pourront constater que leurs propos ont été entendus et que des gestes seront posés afin de répondre à leur réalité.

Loisirs Bedford

Vol12no5_avril_mai_2015_12À compter du mois de mai de cette année, le service des loisirs de la ville de Bedford offrira quelque 188 heures d’activités diverses aux aînés : yoga sur chaise, zumba adapté (danse et mise en forme d’inspiration latino-américaine), tai chi, étirements, équitation thérapeutique, pétanque intérieure, jardinage collectif intergénérationnel, ateliers de poterie, de chant et d’art-thérapie.

La plupart de ces activités seront offertes gratuitement aux aînés des huit municipalités des environs de la ville de Bedford.

Certaines auront lieu à Bedford alors que d’autres se tiendront dans quatre ou cinq autres municipalités de la région. On envisage d’ailleurs d’offrir un service de transport collectif pour faciliter la participation des personnes qui ne pourraient se déplacer autrement. Pour certaines de ces activités, une modeste participation financière pourrait être demandée. Les détails de la programmation seront dévoilés en mai prochain.

Le service des loisirs de la ville de Bedford assume ainsi un rôle de leader dans l’amélioration de l’offre de services dans l’ensemble de la région tout en cherchant à susciter la participation des autres municipalités.

Le Centre d’action bénévole de Bedford et environ

L’équipe du Centre d’acVol12no5_avril_mai_2015_11tion bénévole de Bedford et environ (CABBE) prépare actuellement une série de cafés-rencontres dans chacune des huit municipalités de la région de Bedford. Le but de ces rencontres ? Présenter aux aînés les différents services qui existent déjà dans la région et qui sont souvent méconnus. En effet, lors des consultations publiques menées en vue de l’élaboration des politiques pour les aînés, il est clairement ressorti que plusieurs des services déjà en place étaient inconnus de la population à laquelle ils sont destinés.

C’est pourquoi le CABBE s’est donné pour mission de rassembler les organismes et institutions qui offrent ces services afin de les présenter lors d’une série de cafés-rencontres qui débuteront en septembre. Certains de ces événements se tiendront en anglais ; des services de transport collectif seront offerts aux personnes qui en auraient besoin. Nous vous informerons des lieux et dates de ces événements dès que le programme en sera établi.

À propos de transport collectif, signalons que le CABBE offre aux personnes de 55 ans et plus qui résident dans l’une ou l’autre des huit municipalités de la région les services gratuits du Carrosse d’Or pour faire leurs courses à Bedford le jeudi : on vient vous prendre chez-vous et on vous y ramène avec vos emplettes. Il suffit de réserver votre place la veille en téléphonant au (450) 248-2473.

Vous avez un rendez-vous chez le médecin, à la clinique médicale, au CLSC ou à l’hôpital ? Sachez que le CABBE offre également un service d’accompagnement et de transport pour des fins médicales, tout aussi gratuit. On peut y avoir accès en téléphonant au même numéro.

En fait, cet organisme offre une foule de services de maintien à domicile et de soutien familial sur lesquels nous aurons l’occasion de revenir en détail dans les prochains numéros du journal  Le Saint-Armand.

Jardine ta communauté

Lors des débuts du projet l’an dernier (photo : Élyse Cardina)
Lors des débuts du projet l’an dernier
(photo : Élyse Cardina)

Bien que la ville de Dunham n’ait pas encore officiellement entrepris la démarche MADA, elle est le théâtre d’un intéressant projet de jardinage collectif qui réunit, depuis l’an dernier, des enfants, des aînés autonomes et des personnes en perte d’autonomie autour d’un potager : on cultive, on récolte, on cuisine ensemble. Tout le monde trouve son compte dans ce partage du travail et des récoltes : les enfants apprennent, les aînés ont une occasion d’être plus actifs, les plus en forme aident les plus âgés, des liens se tissent et, l’an dernier, on a même fait un petit profit avec la vente de certains produits du jardin, ce qui a permis de contribuer au financement d’activités parascolaires pour les enfants de l’école. Le jardin de 1250 pi2 occupe une partie du terrain de la résidence pour personnes âgées située au 3688, rue Principale à Dunham.

Le projet, qui porte le nom « Jardine ta communauté », est animé par une jeune maman du coin, Élyse Cardinal, qui a créé La récolte des générations, organisme à but non lucratif qui a pour but de favoriser les liens intergénérationnels au sein de la communauté de Dunham, encourager l’activité physique chez les aînés et promouvoir une alimentation saine auprès de tous. L’organisme s’est trouvé quelques alliés pour mettre le projet en marche : le conseil municipal de Dunham, la Caisse populaire de Cowansville, le CLD de Brome-Missisquoi, la résidence pour personnes âgées de Dunham et l’école primaire La Clé des Champs.

Les activités commencent bientôt. Les aînés de Dunham que cela intéresse (50 ans et plus) peuvent contacter Élyse au (450) 284-0512 (elysecardinal@gmail.com).

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: