Annonce
Annonce

Le complexe du Père Noël

Armand de Saint-Armand

Illustration : Robert Messier

Quel beau jour que le jour où l’on reçoit un cadeau désiré, donné par quelqu’un qui a deviné nos aspirations les plus secrètes.

Pourtant le cadeau fait partie de notre système de rétribution à mande de mimer la joie alors que la déception est au rendez-vous ?

De plus, le mécanisme peut s’enrayer et se présenter sous forme viciée comme dans le phénomène de la dépendance ; d’abord un cadeau puis une transformation en dépendance (une punition), et ce phénomène se répète sur le modèle de l’infini.

La répétition est un maillon important de l’apprentissage, et l’apprentissage ne suit pas nécessairement une ligne droite. Ce qui nous permet de juger notre cheminement mais pas celui d’autrui.

Enfin le père Noël symbolise, depuis notre tendre enfance et notre âge inconscient, ce moment magique où une personne inconnue mais bienveillante selon les apparences nous offre une récompense pour souligner notre bon comportement. Cette tendance se mutera en quête d’amour, nous incitant à rechercher une personne qui nous aimera plus que nous-mêmes, plus que nos parents, plus que  nos amis ; quelqu’un qui est sans attente et qui ne blâme pas. Avez-vous trouvé votre super Père Noël ?

Ce qui nous a amené à nous faire un cadeau, non pour nous récompenser mais pour nous faire plaisir ; un objet beau à voir et agréable à écouter : un livre illustré et bien relié qui est accompagné de quatre disques compacts rassemblant soixante-dix-sept pièces musicales.

Love is the Song we Sing : San Francisco Nuggets 1965-1970 se penche sur des moments qui ont semblé magiques mais qui comme le reste ont emprunté des sentiers tortueux. Le mouvement hippie a atteint son apogée en volant sur les ailes de l’amour libre. Il s’est par la suite effondré dans les affres du sida, des MTS, de la succession des guerres qui promettaient la paix et de l’exploitation continue des m a s s e s par les dirigeants. Pourtant le rêve de paix et d’amour universel persistent mais avec moins de n a ï v e t é , car le travail sur soi et sur les autres supplante les souhaits de la pensée magique.

San Francisco était une mission espagnole au temps de la ruée vers l’or avant de devenir « Psychedelic City ». Elle salua le volontariat, la participation, le droit au plaisir et la magie sans conséquence ; il y régnait une atmosphère d ’ e x p é r i m e n t a t i o n , d’improvisation sans lorgner vers le succès commercial. Goûtons à cette nostalgie du festival de la guitare-sitar Rickenbacker où des voix de célébrants cherchant l’extase marquent notre envolée dans le monde du « patchouli » et de l’encens.

Plongeons dans ce périple musical et attrayant du rock classique où nous ferons de délicieuses découvertes (ou redécouvertes) ; des noms connus mais en versions inédites… Grace Slick et le Jefferson Airplane, Country Joe & the Fish, the Charlatans, Blue Cheer, the Youngbloods, etc., nous invitent à nous joindre à eux dans une fête commémorant l’amour. Pour terminer, nous souhaitons à nos lecteurs un cœur rempli de joie et de paix.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: